Jean-Luc Raymond

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - mes missions

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 23 avril 2010

Cours au CELSA en Sociologie des Médias informatisés, Twitter et Facebook comme objets

Je suis nouvellement chargé de cours au CELSA (Ecole des Hautes études en Sciences de l'Information et de la Communication rattachée à l'Université Paris-Sorbonne - Paris IV) en Master 1 Métiers de la communication et également en Master 2 Communication des entreprises et des institutions. Pour ce dernier parcours diplômant, je dispense un cours de Sociologie des Médias informatisés. Mes remerciements à Valérie Jeanne-Perrier, Maître de conférences CELSA Paris-Sorbonne.

Deux séances ont été consacrés à l'analyse d' "objets" média présélectionnés du point de vue du récepteur afin d'envisager une description critique de ceux-ci via des dispositifs/grilles permettant de proposer une approche décelant les mutations actuelles à l'oeuvre dans les médias.

Chaque séance a alterné une présentation de l'objet média dans son caractère pluriforme et un travail à partir d'exemples d'objets, avec capitalisation permettant d'en distinguer des traits d'analyses du point de vue du récepteur ou de l' "imaginaire" du récepteur : caractéristiques / contextualisations / capitalisations / discours / effets / modes de rediffusion et de re-création / modèle économique en jeu / structuration de la publicité... Ci-après, le plan de cours des deux séances

La Fanpage Facebook : de "l'ami de mon ami" à la figure du "fan"

Contexte

A distinguer de la page individuelle Facebook construite autour du profil et du Mur, le Fanpage Facebook (cf. http://www.facebook.com/pages/create.php ) s'invite comme une exposition d'une entreprise, d'une administration, d'un groupe (communauté, entité), personnalité et comme l'un des objets de communication "tendance" visant à communiquer au sens large (produit, marque, positionnement social et/ou politique...) via un mouvement d'adhésion : "Devenir fan".

Il y a désormais une exploitation communicationnelle majeure de la Fanpage construite comme un dispositif de communication "marketé". Les fameux "community managers" (en agence ou en entreprise) en font un des focus essentiels de leur mission d'animation de "communauté(s)". Le récepteur est au coeur du dispositif dans ce qu'il y a de bâti tout comme l'aspect publicitaire directement associé ; l'entreprise Facebook incitant fortement à promouvoir sa page sur Facebook via un apport publicitaire (régie interne Facebook).

Plan


1. De la relation de pair à pair individuelle à la relation "one to many"

Sur Facebook, le récepteur-acteur se construit comme un individu professionnalisé et utilitaire. La fanpage tend-t-elle à exacerber cette double fonction ? Quel est la place du récepteur en tant que "fan" et que signifie être "fan" ?

2. Le "hacking" ou piratage Web désiré par Facebook du récepteur-contributeur

La structure de la fanpage est assemblée via des applications différentes reconstituant un Web dans le Web : le FBML remplace le HTML, les systèmes de votes/sondages/avis sont possibles, l'agrégation via RSS peut y figurer de toute part, les possibilités d'analyses de l'audience y sont présentes et renforcées avec le temps.

La page ne « fait plus acte de » page mais peut être envisagée comme un jeu d'acteurs où un piratage « conventionnel » fait l'objet d'une forte invitation. Le récepteur "alimente" la fanpage, la rendant davantage attractive (contenu / applications / interactions / commentaires / jeu des onglets) et il se crée une méta-conversation comme variante de Facebook vs. Web.

3. La Fanpage Facebook s'imposant comme page Web : notion de "hub" identitaire

Noeud d'un réseau de récepteurs-contributeurs consommateurs, la fanpage se caractérise également comme un "dazibao" discursif et communicationnel d'interactions mêlant l'annotation, le statut comme témoignage-humeur instantané, l'aspect asynchrone conversationnel et une méta-discussion commentée ("j'aime", "je partage", "je commente").

S'y ajoutent la capitalisation d'éléments visant à constituer chez le récepteur une "identité-réseau" en ligne à la croisée d'affinités avec une stratégie plus ou moins affirmée (selon le positionnement de l’individu).

Bibliographie

ALLARD Laurence, "Blogs, Podcast, Tag, Locative media : le tournant expressiviste du web" in 2.0 ? Culture Numérique, Cultures Expressives, MédiaMorphoses n°21, Paris, INA, Armand Colin, 2007

BAUMAN Zygmunt, "S'acheter une vie", Paris, Actes Sud, 2008

GIFFARD Alain "Des lectures industrielles" in STIEGLER Bernard (dir.), Pour en finir avec la mécroissance, Flammarion, Paris, 2009

ILLOUZ Eva, Les Sentiments du capitalisme, Paris, Seuil, 2006

LEVY Pierre, "Le Jeu de l'intelligence collective" in Technocommunications, Réseaux n°79, Bruxelles, De Broeck, 2003

McKENZIE WARK Kenneth, Un Manifeste hacker, Paris, CriticalSecret, 2006

PETIT Pascal, "TIC et Nouvelle économie : Entre mirages et miracles" in Hermès n°44, Paris, CNRS Editions, 2006

PROULX Serge, "Les Communautés virtuelles : Ce qui fait lien" in PROULX Serge (dir.), Penser et Agir en réseau, Lévis, Québec, Presses de l'Université Laval, 2006

SCHOPFEL Joachim, "Animer le web 2.0 : Community manager" in Veille et recherche de l'information sur le Web, Archimag Guide Pratique, Paris, 2009 (Web)

VOIROL Olivier, "Les Luttes pour la visibilité", Réseaux n°129-130, Paris, Hermès, 2005
Coll., "Sémiotique et visualisation de l'identité numérique: une étude comparée de Facebook et Myspace", Working paper, Montpellier, 2009 (Web)


Le ReTweet chez Twitter : une nouvelle forme de la culture du commentaire ?

Contexte

Twitter est un objet média Web bien particulier, hybride dans sa forme, pluriel dans ses utilisations et au coeur d'un écosystème d'applications (via le dispositif technique partagé des API - Interface de Programmation). Dans le champ des échanges via Twitter, la pratique du ReTweet (republier un message de 140 caractères antérieurement publié par un autre utilisateur) s'est largement diffusée.

Quelle est la place du récepteur lors du ReTweet et que "vaut" le RT (ReTweet) : connivence, approbation, confiance, acceptation du message émis, de l'individu dans son champ relationnel ? Peut-on dire que le RT est une nouvelle forme de commentaire (vs. commentaire des blogs) ?

Plan

1. Le ReTweet scruté, analysé, catégorisé : de l'audience à la stratégie de communication

Aux RT, sont attachés des services tiers de Twitter permettant d'analyser les liens cliqués dans les messages rediffusés. Ces mêmes messages rediffusés sont agrégés, catégorisés et audités au sein de plateformes de popularité.

Le récepteur qui ReTweete est donc aussi un rediffuseur pouvant potentiellement ajouter à son discours une marque d'intérêt, une valeur et assure donc une capillarité du message redistribué vers d'autres récepteurs potentiellement redistributeurs.

Cette rediffusion peut tout à fait s'inscrire dans une stratégie de communication avec des données quantifiées et qualifiées. S'agit-il là d'une nouvelle mesure d'audience en ligne ? D’une syndication « masquée » ?

2. ReTweet et popularité : Sens, concurrence et publics symboliques

Aujourd'hui, popularité faisant, les acteurs de Twitter les plus RT sont souvent considérés comme des "influenceurs" par les marques et les acteurs économiques. Les publics qui RT sont des publics acteurs et leurs RT valent une forme d'approbation et de confiance.

Plus que cela, ces locuteurs « ReTweetés » et « ReTweetant » cherchent à affirmer une position dans la communauté des utilisateurs de Twitter et au-delà dans une perspective liée à un écosystème d’une présence en ligne (blog, réseaux sociaux tels Facebook, LinkedIn...) définie par des acteurs économiques comme « identité numérique », « gestion de la e-réputation », « personal branding » (stratégie de marque personnelle).

L'acte du ReTweet s'affirme-t-il comme un vote, un consentement, un encouragement... ou autre de la part du récepteur ? Essayons de caractériser ce que ReTweeter symbolise. Les publics des ReTweets sont loin d'être uniformes et les récepteurs ne rediffusent-ils pas vers des "figures" de l'internaute-consommateur imaginaire ou imaginé ?

3. Le ReTweet comme commentaire

L’acte du ReTweet met en valeur le message et son univers (contexte, émetteur, lieu de l'énonciation, organisation, représentation). En outre, le ReTweet publié joue sur un espace-temps délimité, et par un aspect éphémère du message diffusé (140 caractères noyés dans une ligne du temps où la diffusion de messages est "réactualisée" techniquement de façon permanente).

Le RT et sa rediffusion valent-ils force de commentaire ? S'agit-il d'une production différenciée et d'un trait de la "culture remix" comme nouvelle « figure de l’amateur » ?

Bibliographie

ASCHER François, "L'Ambition moderne de maîtrise individuelle des espaces-temps : outils et enjeux" in L'Age des métapoles, Paris, L'Aube, 2009

BOYD Danah, GOLDER Scott, and LOTAN Gilad (2010), "Tweet Tweet Retweet: Conversational Aspects of Retweeting on Twitter" - Proceedings of HICSS-42, Persistent Conversation Track. Kauai, HI: IEEE Computer Society. January 5-8, 2010, (Web)

BROUDOUX Evelyne,"L'exercice autoritatif du blogueur et le genre éditorial : un exemple avec le microblogging de Tumblr", Working paper, 2009, (Web)

CASTEL Robert, "Le Défi de devenir individu" in La Montée des incertitudes, Paris, Seuil, 2009

CRAIPEAU, "Le Collectif dans les mailles du réseau" in Communautés et Nouveaux modes de (Télé)communication, Terminal n°97-98, Paris, L'Harmattan, 2006

DOUEIHI Milad, La Grande conversion numérique, Paris, Seuil, 2008

JOANNES Alain, Le Journalisme à l'Ere électronique, Paris, Vuibert, 2007

GALAN Jean-Philippe, VIGNOLLES Alexandra, Twetnographie: Utilisation de Twitter pour la recherche en marketing, 14èmes Journées de Recherche en Marketing de Bourgogne, Dijon, 2009 (Web)

GALAN Jean-Philippe, VIGNOLLES Alexandra, Identification des leaders d'opinion sur internet : utilisation des données secondaires issues de Twitter, International Marketing Trends Conference, ESCP Paris, 2010 (Web)

KLECK Véronique, "L'Internet... et sa disparition" in Numérique et Compagnie, Paris, Ed. Charles Léopold Meyer, 2007

MAHAN Alexander, "De la Société de contrôle au désir de contrôle" in Google et au-delà, Multitudes n°36, Paris, Difpop, 2009

REBILLARD Franck, Le Web 2.0 en perspective, Paris, L'Harmattan, 2008

RHEINGOLD Howard, Smart Mobs, Cambridge, MA, Etats-Unis, Perseus, 2002

STIEGLER Bernard, Réenchanter le monde, Paris, Flammarion, 2006

Crédit photo : Ebauche du projet de logiciel Twitter par Jack Dorsey. Cliché sous Licence Creative Commons.

lundi 5 octobre 2009

Formation Real Time Web - Formation Web de l'instantané

En cette rentrée 2009, j'ajoute à mon catalogue de formations, une nouveauté : une formation Real Time Web - Formation Web en Temps réel. J'apprécie la traduction : Formation Web de l'instantané.

Prochainement, j'aurai l'occasion de développer sur ce blog cette notion de "Real Time Web" qui va prendre de l'ampleur en tant que pratique personnelle mais aussi dans le monde des entreprises, des institutions et de l'économie sociale (associations...).

La première session de formation Real Time Web que je coordonne aura lieu à Paris, le 12 octobre 2009. Ci-dessous, une présentation sommaire.

Pour plus d'infos (participation, programmation d'une session de formation...) : jeanluc.raymond@gmail.com


Formation Real Time Web - Formation Web de l'instantané


Contexte

Le monde de l'internet et de ses pratiques évolue. De la facilité d'écriture et de mise en ligne de ses contributions (blogs...) à l'échange au sein de réseaux dits "sociaux" entre connaissances (Facebook...) ou pour des pratiques professionnelles (Viadeo, LinkedIn...), des outils ont favorisé la mise en ligne collaboratives de productions audiovisuelles (FlickR pour les photos, DailyMotion ou YouTube pour la vidéo...), la capitalisation de connaissances (marque-pages jouant sur la popularité tels Del.icio.us...) et la personnalisation de pages (Netvibes...) remodelant l'utilisation du Web pour les entreprises et les particuliers. Le microblogging (Twitter...) ajoute une dimension d'échanges et de publication instantanées avec un écosystème d'applications liées.

Qu'est-ce que le Web de l'instantané ?


Au-delà de ces aspects, une nouvelle tendance forte émerge sur l'Internet aujourd'hui : la création de services, outils en ligne, moteurs de recherche spécialisés... autour de la diffusion d'instants, de témoignages et d'informations sur un mode en temps réel et de façon publique. On appelle cela le "real time Web" (ou Web en temps réel) ou encore Web de l'instantané.

Ce nouveau paradigme de l'internet se présente comme un flux très abondant de données diffusées de manière continu et une surabondance, un journal minute par minute de ce qui se dit, se fait et se pense... Avec une recherche permanente de construction ou reconstruction d'une identité numérique ou empreinte numérique au sein de ce flot de données en circulation sur Internet : le lifestreaming.

Les mondes de la communication, des médias, du marketing, les entreprises et organisations se doivent de comprendre les mécanismes du Real Time Web et de mettre en place des projets d'action cohérents.

Contenu de formation


Au cours de cette journée, il est proposé de découvrir quelques outils et utilisations qui refaçonnent de façon prégnante cet Internet d'aujourd'hui en devenir autour de cette notion de Web de l'instantané :
  • La notion de "hub" (noeud de réseau) : l'identité d'une personne, d'une marque, d'une association, d'une organisation ou d'une entreprise sur Internet n'est plus associée à un site internet qui "centralise" les informations mais à un faisceau d'une présence différenciée sur le Web. Quels sont les outils et les exemples de bonnes pratiques qui permettent d'assurer une telle présence en ligne ?
  • La capitalisation et recontextualisation de l'information publiée et disponible sur le Web sur un espace Internet pluriel (lifestreaming) qui permette d'agréger des articles, photos, vidéos, annotations... Et ceci de façon simplifiée. Des outils permettent aussi de créer de nouvelles narrations et une capacité d'expression individuelle ou collective ; faisons connaissance avec ces applications,
  • L'analyse des flux de données diffusées et d'informations capitalisables à travers des nouveaux moteurs de recherche spécialisés, des outils statistiques, des agrégateurs d'infos de nouvelle génération qui permettent de filtrer et garder en mémoire les éléments qui vous intéressent. Quels logiciels en ligne utiliser pour quels objectifs ?
  • Le rôle de l'attention : Dans cet internet où l'instantanéité est de mise... Quelle est la place pour un recul critique ? Quelles compétences sont nécessaires pour agir et mettre en place des projets en tenant compte de cet Internet ?
Crédit photos : Jean-Luc Raymond. Paris, 2009.

mercredi 9 septembre 2009

Qu'est-ce que Twitter en 10 tweets ?


Qu'est-ce que Twitter en 10 tweets ? Une définition de Twitter en 10 tweets ; voici un petit exercice amusant de définition et de concision auquel je me livre :


1.
Twitter est un média social hybride donnant la possibilité de publier des messages sous forme de mises à jour de 140 caractères tout au plus

2. Pour publier des messages, s'enregistrer sur Twitter.com . Choisissez une image profil, renseigner la biographie et changer le fond de page

3. Utiliser Twitter: communiquer avec des personnes, partager un centre d'intérêt... Les clés: Objectif, stratégie, personnalité, contenu, style

4. Choisissez l'option "Find people" (trouver des personnes) pour rechercher des profils. Cliquez sur "Follow" (suivre) comme "ami sur Twitter"

5. Répondez publiquement à un message publié (tweet) en utilisant le signe @ suivi (sans espace) du nom d'utilisateur Twitter ou l'icône Flèche

6.
Envoyer un Message Direct ("Direct Message") à un ami Twitter ("Follower" qui doit aussi vous suivre) à partir de son profil puis "Message"

7.
Signaler un article et/ou un lien publié sur Twitter, c'est le "Retweet": tapez RT ou "ReTweet" puis @ et le nom d'utilisateur suivi du tweet

8. Twitter en groupe en créant un Hashtag: # suivi (sans espace) de l'intitulé de l'évènement, du sujet indexe chaque tweet publié sur le thème

9.
Profitez de la fonction "Search": le moteur de recherche Twitter Search pour interroger en temps réel les tweets et Twitter par critères

10. Twitter est multi-plateforme: on peut consulter et publier des tweets via Internet, un téléphone avec connexion Web. L'instantanéité prime


Tweet subsidiaire


11. Les applications liées à Twitter: lecture/écriture, photos, vidéo, localisation... Associées à votre compte. A vous de choisir lesquelles


A savoir...

Je fournis du conseil spécialisé sur l'utilisation de Twitter : formation Twitter (depuis 2007) et consulting (depuis 2008) : Création, Editorial, Coaching concernant Twitter et le microblogging.

Références: TPE-PME, Grandes entreprises, Institutions, ONG.

N'hésitez pas à me contacter : jeanluc.raymond@gmail.com

dimanche 14 décembre 2008

Formation Twitter et microblogging

Formation Twitter et microblogging en Belgique

Si vous vous intéressez à Twitter et au microblogging, je coordonne nouvellement une formation gratuite sur ce thème, le 17 décembre 2008 (de 9h à 17h) dans les locaux de Technofutur TIC (Gosselies, Belgique) : “Créer et animer un Twitter et microblog en mode interactif : Communiquer en ciblant et diffuser de l’information avec une plus-value” auquel peuvent s’inscrire les Espaces Publics Numériques et les habitants en Belgique.

En fin d'article, vous trouverez le descriptif de formation. N'hésitez pas à vous inscrire à cette adresse.

Formation Twitter et microblogging

Mon offre de formation Twitter et microblogging est également disponible en France en inter ou en intra.

Gestion de projets et coaching Twitter et microblogging

Mes compétences concernent également la gestion de projet et le coaching Twitter et microblogging.

En août et septembre 2008, je suis intervenu pour le compte d'une Organisation Non Gouvernementale internationale à Bruxelles (Belgique) en gestion de projet : Création, animation et gestion d'un Twitter de communication et d'échanges sur les activités grand public de l'ONG. Résultat en 75 jours : Création d'une communauté en ligne active de 500 internautes autour de cet espace Web Twitter.

Formation Twitter et microblogging : "Créer et animer un microblog en mode interactif : Communiquer en ciblant et diffuser de l'information avec une plus-value"

Présentation

Au début des années 2000, le blog a révolutionné le Web. Aujourd’hui, le microblogging suit le même chemin. Nouvel outil en devenir, le microblog permet de communiquer avec des articles de moins de 150 caractères (via le Web, la messagerie instantanée et les SMS) et est déjà utilisé dans le monde par plus de 5 millions de personnes… Une croissance exponentielle ! Entreprises, associations, médias et services publics investissent les services de microblogging et inventent des usages jour après jour.

Les microblogs sont de nouveaux types blogs à messages courts (moins de 150 caractères) permettant :

  • de formaliser des usages d'indication de présence (informer de ses activités en cours),
  • de communiquer au sein de groupes formels ou informels de personnes,
  • de rester en contact et d'échanger avec des relations professionnelles, et de cultiver son réseau,
  • de publier des notes rapides et d'indiquer des liens intéressants…

Public

Toute personne ayant à créer un microblog dans le contexte d'une entreprise ou d'une organisation.

Prérequis
 
Utilisation courante de fonctions de base sur Windows XP ou Vista, d'un navigateur Internet, d'un moteur de recherche, d'un client de messagerie ou outil de courrier électronique et du traitement de texte.
 
Contenu

Objectifs pédagogiques :

Connaître l'univers et les potentialités des outils de microblogging en communication et marketing. Créer et gérer un microblog au quotidien. Savoir utiliser des outils complémentaires aux microblogs pour ajouter un plus à son projet Web et/ou mobile Web.

Contenu du stage :

Les microblogs : Pourquoi faire dans un contexte d'entreprise ? Les choix techniques

  • Les basiques du microblogging : articles courts, canaux de distribution/diffusion et de réception de l'information (Web, RSS, messagerie instantanée, SMS, Web mobile), flux continu, la notion de multi-applicatif (blogs, réseaux sociaux, RSS),        
  • Panorama, fonctionnalités et comparatif des outils existants : Twitter, Pownce, Jaiku, Plurk...       
  • Usages phares des microblogs en mode projet, information/communication, veille/intelligence économique, marketing, systèmes d'alerte.


Création et gestion d'un microblog :

  • Création et gestion d'un microblog sur Twitter : mise en page et importance de l'avatar, paramètrage, apprentissage des spécificités de l'écriture microblog,    
  • Les multiples modes de partage, de communication, d'interaction et d'échanges avec les microblogueurs,     
  • La netiquette du microblogging : règles d'usage et modes de socialisation,    
  • Usages en mode collectif et capitalisation de l'information : l'agrégation de contenu.


Les plus du microblogging

  • Utilisation des clients légers Web et plug-in de navigateurs pour optimiser son utilisation du microblogging,    
  • Outils spécialisés microblogs : moteurs de recherche, géolocalisation,    
  • Rôle et utilisation des API (interfaces de programmation) et des mashups pour des fonctionnalités additionnelles au microblogging, 
  • Les tendances émergentes techniques du microblogging : agrégateurs de microblogs, microblogging vidéo, microblogs marque-pages...   
  • Utilisations innovantes des microblogs : microcommunication et microjournalisme, micromarketing, créativité et microapprentissage.

vendredi 7 mars 2008

Déjà... Un an

Déjà un an... Les octets se bousculent. Qu'apprend-t-on de soi ? Qu'apprend-t-on des autres ? Un an à coordonner un réseau d'Espaces Publics Numériques en Région Wallonne ; ces lieux de sens, ces lieux qui font, qui conjuguent l'apprentissage des technologies en perpétuelles nouveautés aux utilisations prosaïques d'un clavier et d'un écran, tout en cherchant à se mouvoir dans un espace où les GSM, GPS et autres outils portables font oublier le lieu. De projet en projet, on esquisse le tracé du sens.

Douze mois à réécrire l'aventure, à redécouvrir le métier d'animateur multimédia de l'extérieur avec le regard intérieur. A le faire autre alors qu'il fut sien. Des semaines à construire pas à pas une démarche qui fait que l'on n'est pas sans les acteurs de terrain. Visiter, entendre, écouter, reformuler, conseiller, expliquer, écrire, expliciter. Refaire la petite histoire sur un chemin sinueux. Les images du réseau des EPN de Wallonie sur un travelling en flashback. De villages en villes belges, de regards de publics attentifs devant des moniteurs devenus depuis quelques temps écrans plats. De l'accueil chaleureux de ces animateurs, agents, chefs de projets et échevins si prompts à entendre le "petit" français égaré dans leur pays... A se demander pourquoi ce consultant hexagonal s'intéresse à leur projet... Et de leur accent chantant du Nord, leur voir prononcer leur attachement naturel à la culture francophone comme d'une fierté qui les rattache au "vieux" pays.

Se souvenir... Inscrire le passé dans le présent pour mieux augurer de l'avenir.

Ecouter la passion de travailleurs sociaux et de prévention de Quaregnon expliquer l'utilité d'Internet pour trouver des schémas de mécanique ou donner envie aux jeunes d'apprendre le Code de la Route.

Pleurer d'émotion dans le Cybernibus "Dragon" de Bernissart (installé sur la place du village de Blaton) durant un atelier d'initiation à The Gimp ; la beauté des échanges intergénérationnels, un moment rare où l'humour et l'amitié étaient de mise.

S'émerveiller dans la caverne d'Ali Baba de la Bibliothèque de Lessines "La Toile de Magritte" où une bibliothécaire confectionne une décoration colorée et personnalisée ; les livres y baignent dans un bonheur qui donne envie de les dévorer.

Se rendre (enfin!) au Net.Galaxy de Huy où je comprends pourquoi l'univers musical et lumineux de l'EPN concourt au cocooning et au plaisir d'apprendre avec décontraction. L'animal préhistorique côtoie la boule à facettes ; unique! Sacré Michel, toi qui m'a fait découvrir la réalité des Espaces Publics Numériques belges, il y a déjà quelques années!

Ai-je un jour imaginé me retrouver une même demi-journée dans deux lieux d'accès publics à l'Internet aux murs datant du Moyen-Age ? La modernité s'inscrit dans l'Histoire à la ferme de Godinne ou dans les murs graniteux de l'EPN d'Yvoir...

Rire aux éclats avec David en découvrant un projet de communication du réseau avec un poster plutôt décalé. On ne pouvait pas faire mieux… Sincèrement… Et ces rires avec Franck (le spécialiste incontournable du café équitable), Cédric (Monsieur Web 2 : JupilR, c'est un peu comme FlickR ; n'est-ce pas ?).

Regarder Valérie défendre bec et ongles la valeur de l'échange entre Espaces Publics Numériques et le réseau lors d'une formation. Sur le coup, j'en suis resté coi. C'était beau ; c'était vrai.

Ecouter Emmanuel évoquer l'avenir des EPN comme d'un hacking pluriculturel où les publics multi-créent, où l'utilisation ne se pré-"fabrique" pas. Le futur des Internets est-il si Web ? Dire que nous rêvions d'un Internet… Je retrouve Alain dans tes mots et tu le sais…

Entendre dans le bureau de la bibliothèque, les mots de l'Echevin sur Péruwelz décrire avec force la nécessité d'un Internet où le recul critique et l'éducation au multimédia aient un sens parce que les jeunes générations s'emparent évidemment de ces "objets" sans en saisir souvent le véritable sens.

Isabelle, je l'ai adoré le Pavé du Nord de Valenciennes. Découvrir ces consoles de jeux vidéo d'un autre temps à Fresnes-sur-Escaut dans un gymnase a cela de merveilleux que la mémoire réactive des moments technologiques d'une enfance pas si proche.

Paysages de câbles, petite loupiote sur "on". De bon matin, des baraques à frites (ou friteries) à n'en plus finir. Le charme d'un ailleurs où les accents diffèrent et se conjuguent de province en province, la SNCB comme hôte de passage…

Après une réunion dans les locaux de la Région, alors que la Meuse s'évanouit aux sons des fanfares des fêtes de Wallonie à Namur, un groupe de jeunes déambule avec sur la joue droite le "W" rouge et de l'autre côté, le drapeau belge grimé comme deux repères à l'unisson.

Et tant d'autres moments… Je vous dois beaucoup.

Drôle d'aventure, va!
Simplement, merci.

Un an, déjà!

(Photo : Plafond magique de La Toile de Magritte, Espace Public Numérique de la Bibliothèque de Lessines, oeuvre d'un employé communal - En juin 2007)

vendredi 18 mai 2007

Formation Développement durable et Technologies de l'Information et de la Communication

J'ai modélisé et conduit en avril dernier une formation sur le thème "Développement durable et Technologies de l'Information et de la Communication" au Centre de Compétences Technofutur TIC à Gosselies (Belgique) pour les Espaces Publics Numériques de Wallonie.

"Fait qui s'installe dans les enjeux majeurs d'aujourd'hui et de demain, le rapport de chacun à l'environnement et à son respect devient une question majeure et un enjeu d'éducation prégnant.

Savoir repérer sur Internet et sur son territoire de vie, des ressources pertinentes pour construire un projet, monter des animations ou informer ; tels sont les objectifs de ce séminaire. Des ressources ludo-éducatives en ligne et la connaissance des acteurs locaux existants sur cette thématique seront mises en valeur pour pouvoir aborder ce thème concrètement au plus près des citoyens."


Cette formation Développement durable et TIC (1 journée) sera reconduite au 3e trimestre 2007 à Technofutur TIC pour un public élargi : associations, collectivités territoriales, organismes tutellaires et entreprises souhaitant mettre en place concrètement dans leur organisation une politique liée à la préservation de l'environnement et utiliser pour cela, entre autres des outils technologiques et Internet aussi bien que de s'attacher à utiliser avec intelligence les outils techniques pour réduire leur impact écologique.

Parmi les ressources utiles sur ce sujet, l'espace de coworking de San Francico CitizenSpace est en pointe sur des recommandations. Sur leur wiki, les cotravailleurs de CitizenSpace ont produit une liste de bonnes pratiques (en discussion) à mettre en place dans l'univers professionnel pour préserver l'environnement et réduire la pollution : "San Francisco Green Business Program : Resource Conservation and Pollution Prevention Checklist for Office/Retail".

Consulter également les articles comportant le mot-clé "Environnement" du blog du Centre de Ressources des EPN de Wallonie.

samedi 28 avril 2007

Articles pour le Centre de ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie

Voici la liste de mes 53 derniers articles publiés sur le blog du Centre de Ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie dont j'assure la coanimation.


Les animateurs/trices multimédias et responsables des Espaces Publics Numériques publient aussi des articles... A consulter sur le blog EPN-Ressources qui compte déjà plus de 450 articles!

dimanche 1 avril 2007

Formation MySpace : informer, créer, diffuser et distribuer sur Internet avec MySpace

Je modélise et conduis une nouvelle formation MySpace au centre de compétence Technofutur TIC à Gosselies (Charleroi, Belgique) dès juin prochain intitulée : "Informer, créer, diffuser, distribuer et échanger sur Internet avec MySpace". Cette formation MySpace vise par la pratique à créer son MySpace, à l'animer et à valoriser ses activités via cet immense portail d'échanges mondiaux.

Présentation

Aujourd’hui, MySpace ( http://www.myspace.com et http://fr.myspace.com ) est la plateforme communautaire de personnes la plus importante au monde en nombre sur Internet avec plus de 140 millions de membres dont plus d’un million de francophones.

Contenu de formation MySpace

Si les MySpace personnels foisonnent, les artistes, les créateurs, les associations (ou ASBL) et le monde de l’entreprise investissent de plus en plus MySpace dans leur stratégie de diffusion et/ou de distribution de leurs productions, en mettant en place des actions de marketing viral, en favorisant le lancement et l’animation de groupes par affinités, ou en partageant avec d’autres personnes, que l’on nomme « amis » sur MySpace.

Plateforme de réseaux sociaux sur internet par excellence, cette formation propose de découvrir MySpace et ses trucs et astuces, en créant concrètement son MySpace.

Principaux points abordés lors de la formation MySpace

- Création et personnalisation de son MySpace avec intégration de photos et images, insertions de vidéos, diffusion et partage de musique,
- Personnalisation de la mise en page et de son profil sur MySpace,
- Construire et entretenir son/ses réseaux d’amis via les invitations, les groupes, les bulletins, les évènements et la messagerie instantanée MySpace,
- Exemples liés au monde de l’entreprise mettant en avant les potentialités d’utilisation des MySpace en termes de webmarketing viral, buzz marketing via MySpace, communication, publi-information, marketing de fidélisation, intermédiaires d’intérêts.

Le plus

En fin de session, sera abordé le phénomène de nouvelles plateformes de micro-communautés sociales sur internet comme Ning ou des réseaux métiers.

Ce qu’ils disent de MySpace

"Certains détaillants en ligne s’aventurent sur le territoire de MySpace. Evogear, qui vend des planches de snowboard et de l’équipement sportif, a permis à ses clients d’afficher leurs photos à côté de leurs commentaires sur le produit qu’ils évaluent. 25 % des opinions maintenant incluent des images.
"Dès que les photos sont publiées sur notre site Internet, les clients passent le lien à leurs amis et cela représente une autre forme de marketing, » dit Nathan Decker, le directeur d’e-commerce à Evogear, basée à Seattle.""

- Article "Les détaillants s’inspirent de MySpace" (dans Business Week du 22 février 2007).

"MySpace permet de contourner le parcours classique de construction d’une carrière. C’est un capteur de tendances et un lieu de découverte d’artistes."
- Le couturier créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac (dans Le Nouvel Observateur du 15 février 2007).

"Le fonctionnement de MySpace correspond à ce que recherchent les professionnels et du marketing d’aujourd’hui."
- Erick Viollet, responsable du développement new media et digital group chez Sony-BMG (dans Le Monde du 8 janvier 2007).

"La vraie nature de la liberté sur MySpace pour ses utilisateurs générateurs de contenu, c’est aussi ce qu’il y a de plus difficile à comprendre et peut bouleverser l’approche de la communication par des  marques traditionnelles. Cela permet à MySpace de faire des choses pour des marques plus convaincantes qui ne peuvent pas s’exprimer ailleurs."
- Mark Naples, consultant en marketing Internet et affaires publiques (dans iMedia Connection, le 5 juillet 2006).

vendredi 30 mars 2007

Jean-Luc Raymond : missions en 2007

Jean-Luc Raymond

Contact : jeanluc.raymond@gmail.com

Blog professionnel : http://blog.jeanlucraymond.net


Consultant indépendant en Technologies de l'Information et de la Communication rattaché à la Coopérative d'Activités et d'Emploi 
Coopaname Créteil (depuis décembre 2006).


Conseil, Formation, Veille, Animation de réseau et Accompagnement de projets numériques citoyens.



>> REGION WALLONNE (Belgique)
(sur l'année 2007 - site internet)

* Coordination opérationnelle du Centre de Ressources du Réseau des Espaces Publics Numériques de Wallonie (40 EPN). Missions :

* Animation du réseau des Espaces Publics Numériques,

* Accompagnement des Espaces Publics Numériques,

* Suivi de la labellisation régionale Espaces Publics Numériques de Wallonie,

* Fourniture de contenu spécialisé pour le blog epn-ressources.be et l'Egroupware collaboratif,

* Modélisation et animation de 9 sessions de formation pour les Espaces Publics Numériques de Wallonie.


>> CENTRE DE COMPETENCES TECHNOFUTUR TIC A GOSSELIES (Belgique)
(sur l'année 2007 - site internet)

* Modélisation et animation de 3 séminaires de formation de 2 jours (février, avril et octobre) :
"Réseaux sociaux et web collaboratif : enjeux du Web 2.0" avec panorama et enjeux du Web 2.0. Comprend la fourniture de documents pédagogiques,

* Modélisation et animation du séminaire de formation (juin) :
"Informer, créer, diffuser, distribuer et échanger sur Internet avec My Space". Comprend la fourniture de documents pédagogiques,

* Chargé de cours sur la Sociologie des Réseaux et de l'Internet pour des étudiants équivalents Bac+2 (avril),

* Rédaction d'un article de synthèse (3 feuillets) sur le Web 2.0 pour le magazine professionnel papier du Centre de compétences ; tirage : 10 000 exemplaires (février).


>> UNIVERSITE DE MARNE-LA-VALLEE (77-93)
(2e semestre universitaire - site internet)

* Chargé de cours sur le Nouveau Web pour le Master 2 IMS - Management de l'Intégration des Technologies de l'Information et de la Communication.


>> MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE, DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE (75)
(sur l'année 2007 - site internet)

* Fourniture de contenu et mise en réseau des acteurs des Espaces Publics Numériques pour l'agenda pour les professionnels de l'accès public à l'internet développé par l'association des Jeudis des EPN pour la Délégation aux Usages de l'Internet.


>> CENTRE REGIONAL INFORMATION JEUNESSE - PICARDIE - AMIENS (80)
(mai - site internet)

Intervention sur le thème "Communiquer plus efficacement sur les activités de son Espace Public Numérique" dans le cadre du séminaire inaugural du Centre de ressources et d'animation des EPN du CRIJ Picardie.


>> CENTRE REGIONAL INFORMATION JEUNESSE - REGION FRANCHE COMTE - BESANCON (25)
(avril - site internet)

* Animation de la formation de 2 jours :
"Le multimédia dans le Réseau d'Information Jeunesse".


>> CENTRE DE READAPTATION PROFESSIONNELLE DU BELLOY - SAINT-OMER-EN-CHAUSSEE (60)
(mars - site internet)

* Membre de jury CATIC, Conseiller et Assistant en Technologies de l'Information et de la Communication,
titre de la Formation professionnelle de niveau IV sanctionnée par un diplôme d'État. Membre de jury habilité CATIC.


>> VILLE DE BREST, 2E RENCONTRE ECRITS ECRANS PUBLICS, LES EXPRESSIONS MULTIMEDIA DANS LA VILLE, EVENEMENT REGIONAL PUBLIC (29)
(23 mars - site internet)

* Intervention et animation d'un débat public sur des initiatives collaboratives de Culture numérique/Internet collaboratives et coopératives sur le thème de la mémoire : "Sommes-nous des passeurs de mémoire ?".


>> VILLE DE NOISY-LE-GRAND, L'ATELIER, ESPACE PUBLIC NUMERIQUE (93)
(mars - site internet)

* Modélisation et animation d'une session de formation sur la création de pages personnalisées Internet avec Netvibes.


>> RENCONTRES WALLONNES DE L'INTERNET CITOYEN - REWICS 2007 - DAMPREMY (Belgique)
(février/19 mars 2007 - site internet)

* Mission de préconfiguration (tendances actuelles majeures de l'Internet et de l'Informatique, fils d'ateliers, problématiques, intervenants...) pour le forum annuel des usages et de l'innovation par les Technologies de l'Information et de la Communication organisé à Charleroi en mars 2007 (5e édition),

* Animation des débats "Innovation sociale & TIC : vers de nouveaux modèles de production et de diffusion"
et "Ancrer son Espace Public Numérique à l'horizon 2008-2010",

* Intervention dans l'atelier "Le Web 2.0 en pratique : échange, mutualisation, collaboration".


>> CENTRE REGIONAL INFORMATION JEUNESSE - REGION CENTRE - RESEAU REGIONAL DES POINTS CYB - ORLEANS (45)
(janvier - site internet)

* Intervention pour des animateurs multimédias en Espaces Publics Numériques sur les bonnes pratiques, la médiation et les ressources en ligne sur les Droits et les Devoirs en EPN (responsabilités des animateurs et des usagers), dans le cadre de la formation : Obligations légales des Points Cyb et des animateurs multimédias. Comprend la fourniture d'un document de ressources Internet de 26 pages.


>> ASSOCIATION DOCTEUR SOURIS - VAUCRESSON (92)
(janvier - site internet)

* Rapport pour l'UNESCO sur la configuration du modèle d'un télécentre / Espace Public Numérique pour l'Hôpital des Enfants de Rabat (Maroc),

* Modélisation d'un Espace Public Numérique dans le cadre hospitalier : Cyberespace Docteur Souris,

* Elaboration des contenus de présentation et rédactionnels sur le projet du Cyberespace Docteur Souris.


>> VILLE DE CHATOU, SERVICE JEUNESSE (92)
(janvier - site internet)

* Modélisation et animation d'une session de formation sur la création et l'animation de blogs pour des jeunes de 12 à 25 ans.

mardi 27 mars 2007

Articles pour le Centre de ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie

Voici la liste de mes 42 derniers articles publiés sur le blog du Centre de Ressources des Espaces Publics Numériques de Wallonie dont j'assure la coanimation.


Les animateurs multimédias et responsables des Espaces Publics Numériques publient aussi des articles... A consulter sur le blog EPN-Ressources qui compte déjà plus de 400 articles !

- page 1 de 3