Jean-Luc Raymond

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - innovation

Fil des billets

mardi 9 janvier 2007

Ecocitoyens et égocitoyens, Joël de Rosnay

Dans la revue Tandem (journal des sociétaires de la mutuelle MACIF), Joël de Rosnay, conseiller du Président de la Cité des Sciences et de l'Industrie de la Villette et perspectiviste, développe ses propos sur l'écocitoyenneté. Un regard sur le concept d'écocitoyen, le rôle de développement adaptatif régulé (expression qu'emploie Joël de Rosnay pour rebaptiser le développement durable) et les initiatives technologiques dans ce cadre ; extraits :

"L'égocitoyen, c'est chacun pour soi, l'écocitoyen, c'est chacun pour tous. Ceux-ci sont égoïstes, individualistes, utilisent leur voiture pour aller faire leurs courses à quelques centaines de mètres. Ceux-là ont une vision solidaire de l'évolution, de leur capacité à gérer et à contrôler leur environnement. (...)

(Quels sont, à votre avis, les recours technologiques vers lesquels s'orienter ?)

Il existe des innovations prometteuses dans le domaine des énergies alternatives et de nombreuses expériences, comme la "cheminée solaire", de l'ingénieur Jörg Schlaich, dans le désert australien. Cette cheminée de 1 000 m de haut, entourée d'une serre circulaire d'une surface équivalant à la moitié de celle de Paris, sera le plus grand édifice jamais réalisé par l'homme. En régime de croisière, elle produira 20 MW d'électricité, de quoi alimenter 200 foyers ou la totalité des besoins de la ville de Hobart.
Mais ce type de solution, intéressant du point de vue du rendement énergétique, ne peut être que local et de portée limitée.
Le plus significatif, je pense, ce sont les recherches sur la pile à combustible (PAC), qui n'est plus une innovation de science-fiction, car elle est utilisée en astronautique et en aéronautique. Pour que son développement se généralise, il faut que l'on soit capable de produire des versions "micro" pour les téléphones et les micro-ordinateurs, des versions "méso", des PAC domestiques en 20 et 50 kW pour les maisons et les voitures, et des versions "macro" pour alimenter des quartiers entiers."

lundi 8 janvier 2007

Démocratie participative locale sur Internet, recommandations pour les collectivités locales

En Espagne, sur leurs blogs, des acteurs de terrain des collectivités territoriales discutent autour d'idées, de suggestions et de conseils formalisés pour une démarche participative citoyenne en ligne des internautes. Ces articles qui se répondent les uns les autres, se complètent montrent des champs des possibles et traduisent avec des mots des recommandations pour une expression des citoyens sur Internet sur leurs préoccupations locales et dans un mode d'interaction avec les collectivités locales.


Dans cette perspective, le blog collectif Administraciones en Redes vient de publier un article dont la lecture est passionnante : "Conductas politicas para  para la participación ciudadana" ("Conduites politiques pour la participation des citoyens"). En voici une traduction personnelle condensée. Ces points de travail sont également précieux dans la conduite/gestions de projets collaboratifs en ligne ; un manifeste de la participation collaborative sur Internet :


"(version Wiki pour politiciens 2.0)


A toi, professionnel de la politique, représentant de la volonté populaire ou gestionnaire de services publics, qui croit que la démocratie est plus que de voter année après année, qui rêve d'un système dans lequel la politique est un peu plus qu'une dispute habituelle entre des partis, qui souhaite être utile à ta société et qui désire que cette société accorde une légitimité au travail des politiciens, aspirant-politicien 2.0, j'offre ce catalogue de conduites pour la participation des citoyens.Et, à toi, lecteur -mon semblable, mon frère !- je t'invite à corriger, à compléter cette lettre très particulière aux Rois Mages :


1. Participation signifie partager le pouvoir.
Donner une information n'est pas la même chose que d'offrir la possibilité de participer. Rassembler des informations n'est pas permettre une participation. La participation signifie aussi la prise de décisions. Il s'établira une société civile forte quand on ouvrira les processus de décisions à la participation des citoyens.


2. Écoute, écoute, écoute.
Il est probable qu'il existe déjà une conversation sur le sujet qui te préoccupe. Si la conversation existe déjà, on peut consulter ce qui est dit et repérer qui sont les protagonistes dans ce réseau de dialogue. Internet est un locuteur très important doté d'outils pour l'écoute : Technorati, BlogSearch, Del.ici.ous...


3. Si la conversation existe déjà quelque part, il est plus adéquat de ne pas l'initier (elle existe déjà, tu te rappelles ?), de la monopoliser (pour que réduire sa diversité ?), ni de se l'accaparer (tu ne pourras pas). Il suffit d'y participer. Avec le temps, peut-être deviendras-tu un noeud significatif du réseau conversationnel.


4. Quand la conversation n'existe pas, il faut se poser la question si cela vaut la peine de l'entamer. Si le sujet n'a pas été présent jusqu'à maintenant dans les conversations, peut-être que cela n'intéresse pas les citoyens. Comment les intéresser ? Les gens prennent part à des conversations qui s'avèrent proches d'eux, habituelles, faciles, naturelles et qui offrent quelque chose de tangible à améliorer dans leur vie.


5. Lie, relie, relie. Participe aux conversations des autres mais ne sois pas le leader de toutes les conversations. Il faut s'adapter aux conversations en se faisant petit, en escaladant pas à pas la connaissancedu sujet et il faut aussi avoir de la mémoire. Il n'y a pas de meilleure façon d'obtenir que quelqu'un s'intéresse à une thématique que de le proposer en démontrant que tu t'intéresses aussi à ce que proposent les autres.


6. Ouvre-toi au monde. Pense que dans une conversation, une institution n'est pas un interlocuteur. La conversation est une affaire de personnes. Tu devras prendre des risques. Il faudra prononcer des affirmations comme provisoires et les rectifier. Sois transparent. Il faut aussi réfléchir.


7. L'attitude fait tout dans une relation entre des personnes. Il ne faut pas tout gaspiller avec une attitude qui n'est pas compréhensible. Il faut avoir de l'humour, être persévérant, élégant, tolérant, agir avec constance. Sois un simple citoyen qui participe à une conversation, mon ami.


8. Ne te préoccupe pas trop du nombre de personnes qui prennent part à la conversation mais surtout à la quantité de bonnes conversations qui s'établissent. Prendre part à une conversation est un acte volontaire. Ne pas s'intéresser à comment empêcher qu'une personne fasse un mauvais usage du pouvoir ; prendre plutôt le soin de comment pouvoir faire pour que beaucoup de personnes fassent un bon usage du pouvoir. Les menaces sont toujours plus évidentes que les avantages parce que le changement fait peur.


9. Tu dois savoir qu'il n'y a pas d'obéissance aveugle, ni même borgne. Les participants aiment se différencier les uns des autres. Si le projet collectif n'implique pas que mon avis soit considéré, je ne peux pas croire au projet.


10. Les citoyens adultes méritent d'être traités comme tels. Ne sois pas paternel, ni maternel avec eux. Laisse-leur la liberté et la responsabilité. Ils prendront en charge ce qui les concernent. Ils peuvent se tromper. La participation implique le respect des participants.


11. Les destinataires des politiques publiques peuvent améliorer leur conception et leur implantation locale et, évidemment, trouver que les décisions suite aux discussions soient plus conformes à leurs désirs. Toutefois, n'espère pas à court terme que les résultats soient extraordinaires. Le principal est l'ampleur prise par la participation. Évaluer la participation peut la tuer avant que celle-ci grandisse réellement. Le premier objectif est de construire une Communauté active, avancer pas à pas vers une citoyenneté véritablement civique.


12. Enfin, il faut avoir en tête ces trois principes : (1) La mauvaise participation est contre-indiquée, parce qu'elle sème la méfiance et le découragement. (2) L'absence de participation est encore pire que la mauvaise participation. (3) Il est dangereux de faire passer comme participation la simple manipulation."

dimanche 7 janvier 2007

Auberge numérique (tendance 042)

La rubrique tendance, c'est un mot, une expression, un lieu, une chose comme reflet de notre temps, miroir de l'instant ou inscrit dans l'avenir, porteur de sens dans les circonstances dans lequel on le prononce, dans son champ énonciatif et contextuel. Mot, expression à suivre, objet utile ou inutile, lieu en devenir...


C'est une association belge, l'Asbl Fobagra qui créé un concept nouveau d'Espace Public Numérique, une sorte d'auberge numérique inaugurée le 1er juin 2006 avec la mission locale de Schaerbeek (Bruxelles). De quoi s'agit-il ? Un partenariat unit deux Asbl : l'une met à disposition le local (la mission locale) et l'autre (Fobagra) fournit le matériel informatique reconditionné et en assure la maintenance technique.


Ce projet original va plus loin dans la démarche qui lie les deux Asbl. La mission locale "hôte" dispose d'une salle informatique et de l'utilisation du matériel informatique à moindre coût qu'elle utilise à mi-temps. L'autre mi-temps est investi par Fobagra pour développer un service de maintenance et de formation à l'informatique en recrutant des personnes faiblement qualifiées pour qu'elles apprennent un métier d'agent de maintenance ou de formateur qualifié au multimédia. Le lieu peut aussi être loué ponctuellement à des associations locales.


L'auberge numérique est donc tout à la fois un Espace Public Numérique ouvert sur la ville et ses habitants, et également un espace de formation et de professionnalisation pour des personnes en difficulté. On y optimise les coûts d'équipement, de fonctionnement, et son taux d'occupation pour des services citoyens. Une belle innovation sociale qui devrait essaimer dans d'autres communes en Belgique.


Coordonnées :
Espace Public Numérique 1030 - Maison de l'Emploi - auberge numérique
Rue de Jérusalem, 6
1030 Schaerbeek
Tél. : 02 247 77 20


Asbl Fobagra
Rue d'Alost, 7
1000 Bruxelles
Tél. : 02/213 37 90
Courriel : fobagra@win.be
Site : http://www.fobagra.org

vendredi 5 janvier 2007

Braille postal de Handicap Zéro, une carte de voeux transcrite en braille et envoyée gracieusement par courrier

Hier, des instants merveilleux vécus dans le dédale des transports en commun : un enfant de 4 ans et demi tout au plus (voyant) guidait son père aveugle en lui indiquant tous les obstacles de la ville avec des phrases construites et imagées, des mots précis ; témoignage filial d'une solidarité qui relie et lie plus que tout. Moment rare de vérité et d'entraide.


Aujourd'hui, découverte via le blog de Laurence Hamonic, d'une très belle initiative de l'association Handicap Zéro qui oeuvre depuis 1987 sur la thématique du droit à l'information pour les personnes aveugles, malvoyantes ou avec des difficultés visuelles.


En cette période de voeux, Handicap Zéro propose un service gratuit solidaire baptisé Braille postal qui consiste pour toute personne à pouvoir rédiger des voeux sur Internet par un texte en minuscules dans un formulaire disponible à cette adresse. L'association se charge ensuite d'imprimer ces voeux en braille et de les envoyer gratuitement par voie postale au destinataire de votre choix malvoyant, aveugle ou avec des difficultés visuelles que vous connaissez dans votre entourage.

lundi 1 janvier 2007

Prédictions 2007 technologiques à foison

Les prédictions 2007 en matière d'utilisation des technologies, de leur appropriation ne cessent de résonner aux quatre coins de l'Internet. Une petite revue de circonstance de quelques visions futorologiques ou prospectivistes pour la nouvelle année.


Quelques tendances fortes se dégagent autour de ces discours ambiants : un développement de services mobiles, des modes de distribution de logiciels évoluant vers le "en ligne", une croissance importante du secteur de la sécurité Internet et de l'identité numérique, la forte pénétration d'échanges de vidéos via des plateformes et l'apparition de nouveaux systèmes de peer to peer générant de véritables micro-chaînes TV thématiques par syndication/agrégation de contenus.


Médéric Morel de SQLI pense que se dessine une informatique-on-demand et ajoute que "les produits Open-Source continueront leur progression, mettant encore davantage la pression sur les éditeurs de logiciels. Leur utilisation en environnements critiques va se banaliser."


Guillaume Frat prédit l'avènement de la mobilité : "Les services mobiles explosent, le "m-Commerce" et la "m-Publicité" montent en flèche".


Anne-Claire Orban fait des prédictions axées sur les jeunes et les nouvelles technologies ; en première première position du Top 5 : ""Sur le Young Web : l'important est d'exister", pas de produire, ou de créer. Une diffusion des contenus des autres, une réappropriation personnelle de textes, vidéos et musiques hébergées par ailleurs. La blogosphère jeune est peu créative. Blogs "larsen" de DailyMotion et YouTube."


Lapnet traduit les 10 prédictions de l'Institut Gartner concernant l'Internet dans les organisations dans cet article avec ce point fort à relever : "Windows Vista sera la dernière publication majeure de Microsoft. La prochaine génération de systèmes d'exploitation se présentera sous la forme de modules et les mises à jour se feront de façon régulière. L'ère de la publication de logiciels monolithes tire vers sa fin. Microsoft fera partie de ce mouvement et les mises à jours de Windows seront plus flexibles et une emphase nouvelle sur la qualité globale du produit sera de mise."


Le journaliste Francis Pisani reprend les prévisions 2007 de Mark Anderson parmi lesquelles "le paiement par téléphones mobiles (qui) devient possible aux États-Unis (les opérateurs ont formé un consortium pour encourager cet usage) ; (la) généralisation des pratiques d'identification personnelles (empreintes digitales sur les ordinateurs et autres reconnaissances biométriques sur un nombre croissant d'appareils)."


Les 30 prédictions 2007 de Fimoculous pour 2007 sont à consulter : médias, technologie et personnalités se côtoient dans cet exercice de futurologie.


Toujours en anglais et plus sérieux, le Top 10 Predictions for Worldwide System Infrastructure Software, 2007 avec ce point très intéressant : "Software appliances will become a household word in 2007. The convergence of virtual machine technology and a new initiative by several tool vendors is giving birth to this new form of software packaging".


Le consultant américain Steve Rubel rêve de découvrir de nouvelles voix dans le monde des blogs.


Robin Good publie ses prédictions 2007 dans le domaine des médias en terme de tendances et d'opportunités en 15 points clés. Les outils ou plateformes évoqués existent déjà pour la plupart mais vont s'amplifier notamment l'agrégation de contenu, le partage vidéo et une plus large reconnaissance par le grand public des moteurs de recherche visuels comme Kartoo ou Grokker.


Dan Gillmor, spécialiste des médias internet, produit une série de prédictions pour les médias en 2007 sous la forme d'un Questionnaire à Choix Multiple. Il pense notamment que Google pourrait lancer un show vidéo en ligne en sélectionnant des vidéos sur YouTube sur la base de leurs audiences et de leurs auteurs afin de mettre à disposition ce programme pour des Chaînes TV indépendantes.

samedi 30 décembre 2006

Folkmind (tendance 035)

Nouvelle rubrique : tendance. Un mot, une expression, un lieu, une chose comme reflet de notre temps, miroir de l'instant ou inscrit dans l'avenir, porteur de sens dans les circonstances dans lequel on le prononce, dans son champ énonciatif et contextuel. Mot, expression à suivre, objet utile ou inutile, lieu en devenir...


Le 28 mars 2006, Frédéric Bordage a mis en ligne un mini-glossaire du Web 2.0 pour Indexel. Il évoque le terme de Folkmind qu'il définit ainsi :

"FolkMind caractérise l'esprit planétaire qui émerge avec le web 2.0. Les blogs exposent des données structurées : tags, blogroll (OPML) et flux RSS. En agrégeant l'ensemble de ces flux, on peut calculer à un instant T les tags les plus utilisés et les blogs les plus influents. Comme les blogs expriment souvent une opinion, les tags les plus utilisés reflètent "l'état d'esprit" du web 2.0 et les idées fortes qui l'animent à un instant T. Exemple : BlogDex.net".


Depuis lors, Blogdex est un service qui a été racheté mais on pourrait citer dans le même registre, l'exemple de Technorati. Ce mot Folkmind renvoie à la notion d'intelligence collective, non pas dans son acception traditionnelle mais dans une explication plus basique : les idées fortes dégagées par des outils Web convergents font naître un sens nouveau au corpus de sites.


Folkmind, en anglais, c'est avant tout le rêve d'une killer application pour le Web 2.0 imaginée par George Chiramattel dans un article de son blog, le 14 octobre 2005.

"A new person who logs into FolkMind can start with the most popular folksonomy terms and from that point browse related concepts or he can start by searching for a particular concept. Each node in the mind map can be tagged with additional information like a short description, its relevance (based on algorithms similar in principle to the one used by Google page rank), and additional information. This is the highest level of abstraction and at this level the user is more concerned with the connections between concepts than the individual documents that contributed to that concept. With usage the folksonomy gets richer and more concepts and connections between concepts emerge. Once the relevant concepts are identified, the next step is to drill down to the individual documents that pertain to that subject.

If the Internet can be considered as the virtual brain that represents the collective intelligence of humanity, then FolkMind is the pictorial representation on the same expressed as a mind map – hence the name."

vendredi 29 décembre 2006

ARTE, Thema futur, nouveau rendez-vous pour une exploration des enjeux de l'avenir

La chaîne de télévision ARTE lance à partir de janvier, les soirées Thema Futur, chaque dernier mardi du mois à 20H40, pour une prise de conscience collective des ebjeux des années à venir. Au programme : Sciences, technologies, santé, énergie, démographie, environnement…

"Dans tous ces domaines, les prochaines décennies verront se produire des bouleversements sans précédent. Quelles conséquences ces évolutions auront-elles sur nos vies ? À quoi ressemblera le monde d'ici 2030? Le dernier mardi du mois, "Thema Futur" enquête sur les grands défis de la planète et invite le téléspectateur à imaginer le monde de demain, à comprendre et à préparer l'avenir."

Prochains rendez-vous :

Le mardi 30 janvier à 20h40 : 2026 - La révolution bioéthique

Septembre 2026. Un colis piégé est déposé devant le portail d’une clinique spécialisée dans les soins par cellules souches. Qui cherche à nuire à l'établissement ? La journaliste Ella Vilaine tente d'en savoir plus. Son enquête la fait remonter jusqu'en 2006, une époque charnière.

Le mardi 27 février à 20h40 : 2026 - L'homme immortel

2026. La concurrence bat son plein entre scientifiques et industriels pour remplacer les techniques traditionnelles de transplantation d’organes afin de prolonger la vie humaine. Plusieurs techniques sont disponibles : pose d'organes artificiels, implantation de nanomoteurs et de cellules souches...

Le mardi 27 mars à 20h40 : 2030 - Le big-bang démographique

En 1900, il y avait un milliard d'habitants sur la planète; d'ici à 2030, nous serons plus de 8 milliards! Cette évolution va provoquer une redistribution radicale des cartes géopolitiques, économiques, culturelles et écologiques. "ARTE Futur" envisage les scénarios à venir avec de nombreux reportages et les interventions des meilleurs spécialistes internationaux.

jeudi 28 décembre 2006

Recherche d'emploi via RSS, l'euphorie de l'e-administration qui retombe en France, nous et les Mass media... (brèves citoyennes de clavier)

Très intéressant et novateur, un article qui porte à l'action par Martin Jacques sur son blog Brouehaha : "Pour une recherche d'emploi à l'aide de RSS" avec une amorce de méthodologie : "En bref, création d'un courriel Gmail pour s'incrire aux sites d'offres d'emplois. Création de requêtes RSS pour les autres sites. Transfert des courriels de Gmail dans le lecteur de fils RSS et donc un seul endroit pour consulter toutes les offres, le lecteur de fils RSS."


L'euphorie autour de l'e-administration est-elle en train de retomber en France ? Comme le souligne Christian Bensi dans son article "Les Français et l'administration électronique en 2006" : "Les raisons qui freinent l'usage d'Internet pour effectuer des démarches administratives y sont abordées. L'absence de contact direct avec une personne, premier handicap traditionnellement cité, ne concerne plus que 18 % des internautes mais reste en tête. Les internautes sont moins anxieux face aux risques de piratage mais cela reste un frein pour 17 % des personnes interrogées. 16 % citent le manque de connaissance relative aux démarches qu’il est possible d’effectuer par le biais des sites d'e-administration. Les risques d’erreur sont cités par 14 % des internautes. La présentation des démarches au sein des sites est qualifiée de peu claire par 6 % des personnes interrogées."


Web 2.0 : Dossier "Médias/ Mondial: L'avenir du Web 2.0" chez EuroTopics en date du 27 décembre 2006 avec revue de Presse de différents journaux en Europe sur cette thématique ; FauxPhoto est une application en ligne de retouches d'images ; MailEmotion pour envoyer un email vidéo simplement en utilisant, par exemple, une webcam.


Didactique : "10 recommandations pour se protéger d'une attaque pirate sur Internet" (relayées par Didier Rossignol Francini d'AOL), différentes options pour faire soi-même son propre calendrier 2007 (par José Luis Orihuela) ; Imagination At Work permet de dessiner en ligne (seul ou à plusieurs), de sauvegarder son dessin et de l'envoyer à une personne ; la Ville de Brest avec l'Espace Culture Multimédia du Fourneau organise 2 sessions d'initiation "Captation et traitement du son" (en janvier et en février) : "s'adressant aux animateurs multimédia et une autre pour les publics "moins à l'aise" d'une journée".


Un bureau virtuel avec Backpack. Explication de Lyonel Kaufmann : "Est-il un rassembleur d'idées ? un bloc-note ? un sac à dos numérique ? un éditeur de sites web ? En tout cas, il offre une forme d'application vraiment nouvelle par ses petites spécificités. Il a été conçu pour vous aider à gérer votre quotidien et vous propose des fonctionnalités collaboratives permettant à plusieurs personnes de travailler sur le même document pour autant que le créateur de celui-ci vous y invite et autorise".


Le Cyberespace de l'Agora (Association Emmaüs, 32 rue des Bourdonnais) organise une journée portes ouvertes le mercredi 17 janvier 2007 de 9h30 à 17h. Bénévoles et usagers seront sur place pour répondre à vos questions sur cet Espace Public Numérique situé dans le plus important centre d'accueil de jour de SDF à Paris.


Economique : La Poste recompose son offre car elle souffre et profite tout à la fois d'Internet (L'Expansion, 21 décembre 2006) ; Rueducommerce.com innove en proposant d'ajouter des séquences vidéo aux petites annonces gratuites diffusées sur son site (via Génération-NT).


Pour réfléchir : "Mass media vs nous les médias", article de François-Bernard Huyghe sur la cohabitation des "vieux" mass media fonctionnant suivant une logique industrielle (un vers tous, contenu standardisé...) avec les médias numériques à la portée de chacun ; à relire "La Société du Spectacle" de Guy Debord

mardi 26 décembre 2006

Wifi communautaire à Blanquefort, ARTE Radio qui fait des émules, site Internet L'Ecole Ensemble... (brèves citoyennes de clavier)

La municipalité de Blanquefort (15 000 habitants) a décidé d'une voie originale et citoyenne pour partager les accès à Internet des citoyens : délivrer un routeur Wifi Fon aux foyers qui le souhaitent. Coût de l'opération : 20 000 euros soit un faible investissement au regard d'une infrastructure Wifi habituelle pour couvrir toute une ville. ZDnet délivre des explications sur cette opération décidée par Vincent Feltesse, Maire de Blanquefort : "Blanquefort couvre son territoire en haut débit grâce au Wi-Fi communautaire". "Le partenariat entre Fon et la commune de Gironde ne devrait pas rester un cas isolé. "Nous sommes en discussion avec trois autres villes françaises ayant le même profil, entre 15.000 et 20.000 habitants", nous confie Jean-Bernard Magescas, responsable de Fon en France."


"Le modèle d'ARTE Radio fait des émules" signale le quotidien Le Monde dans un article de Macha Séry. Cette station de radio 100% internet née il y a quelques années, est atypique car sans publicité, axée sur les sons, proposant des reportages aux formats courts... Et avec un auditoire fidèle. "Cette curiosité s'explique par le modèle atypique inventé par Arteradio.com. Avec 400 000 visiteurs par mois en moyenne, dont 90 000 abonnés au podcast, Arte Radio a été pionnière en offrant la possibilité de télécharger par Internet les nouveautés hebdomadaires de son magazine audio qui paraît chaque mercredi."


Serge Soudoplatoff (ex-France Telecom, direction de l'innovation) publie un article passionnant sur AgoraVox : "Forums sur Internet et participation collaborative" qui explicite la richesse et l'expression massive des échanges sur les forums de discussion en France. "Le forum de discussion est la forme première et puissante d'expression d'une intelligence collective, et un puissant lieu d'émergence d'opinions. Internet a renforcé cette caractéristique, et quelques analyses qualitatives et quantitatives de ces forums montrent que les internautes ne s'y sont pas trompés" (...) "Si l'on analyse ces forums selon les valeurs du Web 2.0 alors ils sont, bien plus que les blogs, encore bien plus que les études de marchés, d'extraordinaires lieux d'émergence de formes et d'opinions."


Excellente initiative de l'UNAPEI avec la mise en ligne du site Internet Lecole-ensemble.org et un DVD offert aux enseignants et étudiants en IUFM pour faire mieux comprendre la scolarisation des enfants handicapés. "Ce DVD propose des ressources pédagogiques, ludiques et animées adaptées aux divers programmes des cycles du primaire et diffusables sur un téléviseur afin d’organiser des séances de travail collectives. Le DVD s'adresse aux enfants de tous âges avec des thèmes comme la différence, le civisme, la tolérance, le développement durable, la génétique, etc. Animations, reportages et interviews, fiches d’information et ressources pédagogiques... pour travailler avec les élèves de façon ludique."


Sur le portail Menara : "Nouli Ahmed Amine: dessiner autrement", reportage étonnant sur Amine, un adolescent handicapé de 13 ans au Maroc qui utilise l'ordinateur en manipulant la souris avec son pied gauche. Créatif, il fait des dessins sur ordinateur. "Amine vient de terminer le dessin de sa première bande dessinée : Niâma et l'ours. Amine aimerait bien trouver des sponsors pour étudier avec lui la possibilité de publier sa première bande dessinée."

Correcteurs orthographiques en ligne (tendance 032)

Nouvelle rubrique : tendance. Un mot, une expression, un lieu, une chose comme reflet de notre temps, miroir de l'instant ou inscrit dans l'avenir, porteur de sens dans les circonstances dans lequel on le prononce, dans son champ énonciatif et contextuel. Mot, expression à suivre, objet utile ou inutile, lieu en devenir...


Ils sont là pour faciliter la vie de l'internaute perdus dans les méandres des fautes d'orthographe qui pullulent sur Internet. Les correcteurs orthographiques en ligne ont tendance à se multiplier. En insérant du texte dans un champ ou par un simple copier-coller, ils permettent de vérifier l'orthographe ou la grammaire d'une phrase ou d'un paragraphe avant d'envoyer un courrier électronique ou de rédiger un article. On compte plusieurs correcteurs orthographiques en ligne pour la langue française en utilisation gratuite.


Dans la tendance Web 2.0 (ou nouveau Web), Orangoo Spell Check propose une vérificateur orthographique en ligne plutôt performant avec des suggestions de remplacement. 28 langues sont disponibles : français, anglais, italien, portugais, roumain, suédois, etc., ce qui en fait un outil très complet.


Le Patron est un service en ligne d'aide à la rédaction créé par l'Université de l'Alberta au Canada. C'est un outil conçu pour apprendre le Français Langue Etrangère ; il "permet d'identifier des fautes d'orthographe et de grammaire que l'on trouve fréquemment dans les travaux écrits des apprenants de français langue seconde. "Le Patron" offre des explications claires qui mènent son utilisateur à être un participant actif au processus de correction et de révision."


Charles Müller, linguiste et professeur émérite (à la retraite) à l'Université de Strasbourg a inventé Orthonet, un vérificateur d'orthographe sur la base d'un lexique de 25 000 mots avec des fiches explicatives. Orthonet est aussi un site de référence où l'aide humaine n'est pas négligée : des linguistes répondent aux questions et de nombreuses pages sont consacrées à l'orthographe nouvelle, à la grammaire...

- page 3 de 8 -