Jean-Luc Raymond

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - economie sociale et solidaire

Fil des billets

samedi 22 juillet 2006

Agence mondiale de solidarité numérique : Forum des acteurs de la solidarité numérique le 13 septembre à Lyon

solidaritenumerique.jpg

Dans le cadre de ses activités, l’Agence Mondiale de Solidarité Numérique organise des ateliers et forums. L’Agence tiendra à Lyon, le 13 septembre 2006, en matinée, le “Forum des acteurs de la solidarité numérique” dont le programme est disponible sur cette page.


Après une introduction sur les enjeux de la solidarité numérique par Diane L. Lassonde (secrétaire exécutive de l’Agence Mondiale de Solidarité Numérique) et la présentation du Plan Africain sur la société de la connaissance par Makane Faye (Coordonnateur TIC à Addis Abeba de la Commission des Nations Unies pour l’Afrique), des projets seront présentés avec et en présence d’acteurs de Rhône-Alpes :

Thème 1 : Décentralisation (démocratie, développement institutionnel…)

Projet présenté :

- Dialogues Nord/Sud (par le CIDEM, Comité Initiative Développement Europe Maghreb)

Thème 2 : Éducation, formation continue

Projets présentés :

- Développement de compétences TICE des formateurs de formateurs (par l’IUFM de Lyon, voir site)

- Soutien des TIC à l’enseignement supérieur et à la recherche (par l’Agence Universitaire de la Francophonie, voir site)

- TIC et accès à l’école pour les enfants les plus démunis (par l’association Le Chemin de l’école)

Thème 3 : Santé, épidémies, prévention

Projets présentés :

- Logistique de santé en Afrique (par l’Institut Bioforce Développement, voir site)

- Télémédecine dans les pays en voie de développement (par l’association pour la Télésanté en Rhône-Alpes, voir site)

- Services vidéos interactifs pour l’accompagnement des déficients visuels (par la société IVès - Interactivité Vidéo et Systèmes)

Thème 4 : Gestion des territoires (SIG, risques, développement durable…)

Projets présentés non définis

Thème 5 : Économie, insertion et emploi (nouveaux métiers, production…)

Projets présentés :

- Développement de la solidarité numérique internationale (par le Club de la solidarité numérique, voir site)

- Centre de ressources pour l’appropriation des TIC par les personnes en situation de handicap (par le Centre Icom’, programme France de Handicap International, voir site)

- E-Commerce équitable (par la société Wonderful Monde, Ethic Attitude, voir site)

- PIP, Point d’Information Public (par le Club de développement et d’ingénierie en logiciel libre)

Thème 6 : Culture et loisirs multimédia (patrimoine, musique, jeux vidéo…)

Projet présenté :

- Intranet Bamako-Grenoble Métiers du livre, de la documentation et des archives (par l’IUT UPMF de Grenoble, voir site)

Thème 7 : Média & Communication

Projet présenté :

- Formation des journalistes guinéens (par France Guinée Coopération, voir site).


Il n’est plus possible de s’inscrire pour présenter un projet dans le cadre de ce forum. En revanche, vous pouvez assister au Forum des acteurs de la solidarité numérique en complétant ce formulaire en ligne.


Source :

Collectif (juillet 2006). Agence Mondiale de Solidarité Numérique [En ligne], Agence Solidarité Numérique, Lyon, Site (Page consultée le 23 juillet 2006)

dimanche 16 juillet 2006

Le grand don à Paris : créer, nourrir ou recréer le lien social entre les personnes

granddon.jpg

Le grand don est né à Paris, il y a 3 ans, d’une idée simple : une femme habitante qui habitait près de Pont Marie et qui déménageait a demandé à ses amis de se servir parmi les objets qu’elle n’emportait pas. Les bibelots restants ont été disposés sur le pont afin que les passants se servent.

Depuis lors, le grand don se déroule à Paris environ tous les 2 mois le samedi, notamment sur le Pont Marie. Son principe : un rendez-vous de don collectif effectué par des inconnus à d’autres inconnus. Les donneurs volontaires sont avertis à l’avance via Internet pour qu’ils puissent réunir des objets qu’ils souhaitent offrir (livres, disques, vêtements, bibelots, bijoux, jeux, divers…), avec pour seule condition qu’ils puissent être transportés sans encombre par des personnes circulant à pied.

“L’ensemble des dons est disposé sur le rebord du pont, sans entraver le déplacement des personnes. Chacun des donneurs aborde aimablement les passants inconnus et leur propose de prendre un des objets, et d’en devenir immédiatement et sans condition le légitime propriétaire. Le grand don se termine quand tous les objets collectés ont été offerts.”

L’organisation du grand don de Paris encourage d’autres personnes à créer leur Grand Don car l’idée n’appartient à personne. Il existe aujourd’hui des grands dons à Toulouse, en Italie à Palerme et à Colazza. Vous pouvez retrouver en ligne quelques conseils avisés pour organiser un grand don.

On retrouve là les idées de Marcel Mauss, auteur d’ “Essai sur le don” (en 1923) et du mouvement M.A.U.S.S. (Mouvement Anti-Utilitariste en Sciences Sociales, voir le site). Le don est caractérisé dans ce sens comme “toute prestation de bien ou de service effectuée sans garantie de retour, en vue de créer, nourrir ou recréer le lien social entre les personnes”.

Le site Internet du Grand Don joue un vrai rôle d’information sur l’initiative : il permet d’annoncer les rendez-vous du Pont Marie, relaie les projets locaux de grands dons, pose les principes éthiques du grand don, donne à voir des ressources sur le don.

Dernier grand don parisien en date, le samedi 1er juillet 2006 : un grand don nomade :

“Les dernières éditions ont vu l’apparition de personnes (brocanteurs, profiteurs, etc.) décidées à prendre plutôt qu’à offrir, ce qui a attristé beaucoup de gens. Le Grand Don ne se laissera pas parasiter et continuera à démontrer par l’exemple et le symbole que le don gratuit et désintéressé peut et doit se développer dans le monde marchant [et marchand ?] qui nous entoure.

Nous vous appelons donc à nous retrouver le samedi 1er juillet à 15 heures précises, sur le Pont Marie, avec des sacs à dos, cabas et caddies de marché (tous contenants vous permettant de vous déplacer à pied sans fatigue avec vos dons) remplis de tous les objets que vous souhaitez offrir aux inconnus.

A 15h30, nous entamerons une lente marche à pied dans le centre de Paris, un “Grand Don nomade” à la rencontre des passants et des Parisiens auxquels nous proposerons de prendre un de nos dons, sans aucune contrepartie, bien sûr. Cette randonnée du don, qui durera jusqu’à 18h30, sera ponctuée d’étapes dans des lieux publics, ouverts et calmes, dans lesquels nous “déballerons” les objets pour les offrir à ceux qui croiseront le chemin de notre “stand” nomade.”

Source :
Collectif (juillet 2006). Le Grand Don [En ligne], Enzo, Paris, Site (Page consultée le 16 juillet 2006)

lundi 26 juin 2006

Services d’aide à domicile : un site territorial en Seine-et-Marne pour s’y retrouver

cleri77.jpg 

Les services d'aide à domicile se généralisant, il est souvent difficile de localiser sur un territoire les zones de couverture de ces mêmes services. Le nouveau site Internet du C.L.E.R.I. (Comité de Liaison, d'Etudes, de Recherches et d'Initiatives pour l'Aide à Domicile en Seine-et-Marne) regroupe une cinquantaine d'associations de Seine-et-Marne fournissant des services d'aide à domicile.


Le site, réalisé sur la base du CMS Spip, offre notamment un annuaire de services qui permet de contacter rapidement les prestataires intervenant sur la commune d'habitation. Un principe simple et une aide concrète aux habitants de ce département ; de la solidarité numérique de proximité!


Source :

Collectif (juin 2006). Comité de Liaison, d'Etudes, de Recherches et d'Initiatives pour l'Aide à Domicile en Seine-et-Marne [En ligne], C.L.E.R.I., Melun, Site (Page consultée le 26 juin 2006)

dimanche 7 mai 2006

Nidouillet, café des enfants social et solidaire à Caen avec 6 blogs pour expliquer et présenter le projet

nidouillet.png

Il y avait déjà le Cafézoïde à Paris qui est un modèle du genre. Alexandra Blanchon, maman d'une enfant de 6 ans, s'est inspirée de cette expérience réussie du café pour enfants associatif parisien pour créer à Caen (17 rue des Boutiques. Tél. : 06 12 96 87 88), un lieu de convivialité-café intitulé "Nidouillet" au sens social du terme où les enfants accompagnés des parents peuvent pratiquer des activités d'éveil conçues et élaborées ensemble dans le respect de règles comme la libre expression, la démarche participative, l'éco-citoyenneté, le commerce équitable…


L'idée d'Alexandra est née après la naissance de sa fille où elle s'est retrouvée avec d'autres mamans pour échanger sur leurs pratiques éducatives et artistiques. Ce déclic leur fera créer l'association Carte Blanche (animation des temps du midi à l'école). Alexandra va suivre dans la foulée une formation auprès de la couveuse d'entreprise de l'Université de Caen pour affiner son projet.


L'ARDES (Association Régionale pour le Développement de l'Economie Solidaire) l'a soutenu en 2004 pour la création d'un café des enfants nomade lors des journées du développement durable à Louvigny (Picardie) qui rencontre un grand succès et génère un partenariat avec une galerie d'art.


Le Café des Enfants "fixe" Nidouillet a vu le jour le 17 mars à Caen, dans le quartier de la Folie-Couvrechef. Alexandra a mobilisé 24000 Euros via des partenaires privés (Fondation Vinci, Fondation JM Bruneau) et publics (Direction Régionale Jeunesse et Sports, Ville de Caen, Région de Basse-Normandie) et a loué un local au pied des immeubles. Au 1er trimestre 2006, se poursuivent les travaux d'aménagement des locaux avant l'ouverture.


L'adhésion annuelle (1 Euro par enfant, 5 Euros par adulte) permet aux participants d'accéder au "bar" et aux activités libres en journée. Les associations du quartier participent à l'animation du lieu tout comme les parents qui imaginent des activités et partagent leur savoir-faire lors d'une matinée "boîte à outil". Ce sont les petites et grandes idées qui font fonctionner Nidouillet.


Solidaire "numériquement", le café pour enfants Nidouillet a décidé de ne pas créer de site internet mais de communiquer sur ses activités via un réseau de 7 blogs qui montre le dynamisme de la structure et son attachement à des valeurs d'expression et de transparence sur Internet :

- Nidouillet présente le programme d'activités et les nouveautés du café associatif pour enfants,

- Fonctionnement pour savoir comment marche le Nidouillet,

- L'Association qui propose en ligne les statuts de Nidouillet,

- Exposition et produits : "dans le café des enfants, les murs sont expos et un coin pour le commerce équitable et commerce artisanal",

- Le Journal des enfants : "tous les jours le lieu sera vécu par vous, par les enfants et nous, voici le journal semaine par semaine du Nidouillet",

- Des Partenaires : "le Nidouillet sans ses multiples partenaires n'existerait",

- et l'Histoire de l'aménagement de Nidouillet : La construction d'un lieu : "voici le Nidouillet qui se construit au jour le jour".


Sources :

Associated Press (3 avril 2006). “Un Café pour les enfants ouvert en France” [En ligne], Cyberpresse, Montréal, 1 p. (Page consultée le 7 mai 2006)

Zazial, Christiane (6 novembre 2003). “Un café pour les enfants : Le Cafézoïde”  [En ligne], France 5 Les Maternelles, Paris, 1 p. (Page consultée le 7 mai 2006)

page 4 de 4 -