"Un nuage vagabond traverse l'azur

Fin de printemps sur fleuve et lac, vent de la chute des fleurs,
Au coucher du soleil un nuage vagabond traverse l'azur,
A son aune on mesure la vanité du monde,
Dix mille affaires toutes oubliées dans un rire"

Ivresse de brumes, griserie de nuages (paru cette année chez Gallimard) contient d'admirables poésies coréennes en une anthologie qui réunit pour la première fois des oeuvres courtes et singulières sur la vie, comme celle mentionnée ci-dessus.

Source :

Collectif. Trad. Ann-Baron, Ok-Sung (3 mai 2006). Ivresse de brumes, griserie de nuages. Poésie bouddhique coréenne (XIIIe - XVIe siècle). Collection Connaissance de l'Orient, Gallimard, Paris, 290 p.