Jean-Luc Raymond

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - blog

Fil des billets

mercredi 1 novembre 2006

Blogs sur la veille et l'intelligence économique

Christophe Asselin a mis en ligne sur son blog Influx une liste de 50 blogs dédiés à la veille et l'intelligence économique classés en 2 sous thématiques : veille et knowledge management, intelligence économique. Utile pour découvrir ces univers et organiser sa méthodologie de veille.


Cet article de Christophe s'inscrit dans la série de repérages dits "bookmarks". En avril dernier, son bookmark n°1 s'intéressait à une liste de pages personnalisables sur Internet (exemple : Netvibes, Webwag...) : "Services proposant des pages personnalisables qui vous permettent d'afficher les flux RSS de votre choix et un certain nombre de rubriques (météo, notes, ...)".


Source :

Asselin, Christophe (14 octobre 2006). "50 blogs dédiés à la veille et l'intelligence économique" (En ligne), Intelligence Center, Paris, 1 p. (Page consultée le 1er novembre 2006)

lundi 30 octobre 2006

Choisir son lecteur de fils RSS

Olivier Ezratty publie sur son blog un tableau comparatif exhaustif des lecteurs RSS disponibles sur le marché basé sur des architectures différentes : services internet, clients riches, solutions mobiles, solutions clients/serveurs, extensions de logiciels. Intéressant pour faire son choix : Choisir son lecteur RSS ; le tableau de comparaison est à télécharger en .pdf en fin de page. Olivier a quitté le l'agrégateur de fils RSS Sharp Reader pour le logiciel libre GNU-GPL RSS Bandit. A signaler que ce dernier est disponible en version française.


Source :

Ezratty, Olivier (29 octobre 2006). "Choisir son lecteur RSS" (En ligne). Opinions libres, Paris, Blog, 1 p. (Page consultée le 30 octobre 2006).

lundi 16 octobre 2006

La voix du savoir : vocaliser le contenu de Wikipédia

La base de connaissances Wikipédia est textuelle. Comment la rendre interactive, lui apporter un sens vivant ? La Voix du savoir réunit une communauté d'enthousiastes qui souhaitent rendre que les articles de Wikipédia puissent aussi être entendus en audio. Des volontaires enregistrent du contenu vocalisé de Wikipédia pour le mettre à disposition thématiquement sur le blog de la Voix du savoir et via podcast ; un projet ambitieux :

"Aujourd'hui, nous prenons le défi de rendre cette encyclopédie 2.0 accessible au format audio. Nous pensons que ce journal ("ce blog") vous permettra de nous suivre dans cette aventure. Grâce à votre podcast ou baladoffusion "la Voix du Savoir" synchronisé sur votre lecteur mp3, tous les jours, les transports en commun, les moments d'attentes pourront être plus enrichissants, plus agréables."


Source :

Collectif (octobre 2006). La Voix du savoir (En ligne). La voix du Savoir, États-Unis, Blog (Page consultée le 16 octobre 2006).

lundi 9 octobre 2006

Manuel Castells, émergence des médias de masse individuels, mass self communication

Paru en août 2006 dans Le Monde Diplomatique, l'article de Manuel Castells (Professeur de Communication et chercheur spécialiste des réseaux et de la galaxie Internet) intitulé "Émergence des "médias de masse individuels" " figure désormais en intégralité dans les archives du site Internet du mensuel.

Dans ce papier, Manuel Castells évoque comment s'est constitué ces dernières années, via l'utilisation des technologies, "une nouvelle forme sociale de communication, certes massive, mais produite, reçue et ressentie individuellement" qu'il définit comme "la Mass Self Communication (la communication de masse individuelle)" :

"Techniquement, cette communication de masse individuelle participe d'Internet, mais aussi du développement des téléphones portables. Il y aurait à ce jour plus d'un milliard d'utilisateurs de la Toile et près de deux milliards d'abonnés au téléphone mobile. Les deux tiers des habitants de la planète peuvent communiquer grâce à un portable, y compris là où il n'y a ni électricité ni lignes de téléphone fixe. En très peu de temps, les nouvelles formes de communication ont explosé. Les gens ont développé leurs propres systèmes : SMS, blogs, skype... Le peer-to-peer (en français,"poste à poste") ou P2P rend possible le transfert de n'importe quelle donnée numérisée."

(...)

"Ce phénomène constitue ainsi une nouvelle forme sociale de communication certes massive, mais pourtant produite, reçue et ressentie individuellement. Partout dans le monde, elle a été récupérée par les mouvements sociaux. Mais ils ne sont en aucun cas les seuls à utiliser ce nouvel outil de mobilisation et d'organisation. À leur tour, les médias traditionnels tentent de s'arrimer à ce mouvement, et, en utilisant leur puissance commerciale et médiatique, ils sont en train de créer un maximum de blogs possible autour d'eux. Il n'en reste pas moins que, à travers la communication de masse individuelle, les mouvements sociaux comme les individus en rébellion sont en mesure d'agir sur les grands médias, de contrôler les informations, de les démentir le cas échéant, ou même d'en produire."


Dans une conclusion dans le champ des possibles, Manuel Castells voit dans ces phénomènes, une ressemblance avec la reconstruction de nouvelles formes politiques, dont on ne connaît pas le futur :

"L'existence et le développement des réseaux électroniques offrent à la société une plus grande faculté de contrôle, d'intervention. Et une capacité supérieure d'organisation politique à ceux qui se tiennent en dehors du système traditionnel."


L'article du Monde Diplomatique est tiré de l'intervention de Manuel Castells au séminaire "Media Between Citizens and Power" qui s'est tenu les 23 et 24 juin 2006 à San Servolo, Italie.


Source :

Castells, Manuel (août 2006). "Émergence des "médias de masse individuels"" (En ligne), Le Monde Diplomatique, Paris, n°629, pp.16-17

dimanche 1 octobre 2006

Le blog Bruits et Chuchotements sur le devenir des bibliothèques et les outils collaboratifs professionnels

Le blog Bruit et Chuchotements s'avère une lecture pertinente si l'on s'intéresse au devenir du monde des bibliothèques et de la documentation sans cesse "secoué" par les technologies de l'information et de la communication. Son auteur cherche à trouver du lien entre des outils "collaboratifs" et à les rendre utiles pour ses confrères bibliothécaires.

Il maintient aussi un fil d'actualités personnalisé sur des projets innovants agissants du monde des livres comme SpecFlic 2.0, installation interactive sous d'une performance multisupports (acteurs + décor + diffusion d'un film vers les PC et téléphones du public, cf. photo ci-dessus), qui s'est déroulée le 9 août dans la cour de la Bibliothèque de San Jose en Californie et qui imagine un bibliothécaire devenu en 2030 "l'Infosphérien", celui qui aide l'usager à voyager dans l'Infosphère, réceptacle mental de l'information universelle. Dans 25 ans, la bibliothèque sera-t-elle un musée ?

La notion de services se développe de plus en plus dans les bibliothèques donnant lieu à de fines analyses, avec comme corollaire des stratégies marketing souvent éloignées des conceptions culturelles classiques d'une bibliothèque de service public et non de services au public. Ce débat sur fond d'arguments budgétaires introduit un système économique dans l'antre des bibliothèques donnant lieu à des débats : Des services (Des services pour concrétiser le rôle social des bibliothèques ; Les services se développent sous la pression & la motivation ; Offrir du bruit ou du calme ? Les deux).

En lien chez Bruit et Chuchotements, Bibliopédia, un wiki "pour le partage d'expériences et de ressources en bibliothèques et centres de documentation" avec de nombreuses ressources pratiques, méthodologiques et de connaissances des publics.

mercredi 6 septembre 2006

Noé Magazine, magazine trimestriel sur l'engagement individuel, la protection de l'environnement et la solidarité en projet

Yves Vilagines (ex-chef de service de Courrier Cadres hebdo et ex-rédacteur en chef d'Influx, feu magazine de société sur les nouvelles technologies qui constituait une vraie référence de mise en perspective sur les pratiques liées à l'internet) lancera début 2007, Noé Magazine, un trimestriel sur l'engagement individuel, la protection de l'environnement et la solidarité ; une initiative au coeur des préoccupations actuelles. Souhaitons que le sujet de la solidarité numérique soit présent dans les pages de cette nouvelle publication. Vous pouvez suivre l'aventure de ce projet de magazine via le blog de Noé magazine.


Source :

Bayle, Stéphane (6 septembre 2006). Stéphane Bayle : regards sur l'innovation (En ligne), Boulogne-Billancourt, Blog (Page consultée le 6 septembre 2006)

mercredi 30 août 2006

Facteur céleste, boutique atelier galerie éthique et équitable... aussi sur Internet

Née en 1992, la marque d'accessoires Facteur Céleste a ouvert sa boutique à Paris en avril 2000, un lieu à la fois galerie-café-atelier ouvert aux enfants et aux adultes, une sorte de bric-à-brac géant. Les ateliers enfants (ouverts le mercredi et le samedi dès 3 ans) animées par la gérante-créatrice Delphine Kohler, permettent de travailler des objets récupérés (capsules de bouteilles, cartons, chutes de vieux tissus, papier à bulles, sacs en plastique...) pour des créations artistiques. Le recyclage, le travail équitable et l'éthique sont des préoccupations au coeur des activités de Facteur Céleste :

"Facteur Céleste est touché en général par les objets qui racontent une histoire, qui valorisent un savoir-faire ou une tradition et qui sont fabriqués dans de bonnes conditions de travail."


Le blog de Facteur Céleste est une mine d'informations solidaires sur le commerce équitable, donne de bonnes idées pour réutiliser des objets du quotidien à transformer et met en valeur le travail manuel d'artisans et créateurs de mode équitables.


Facteur Céleste, 38 rue Quincampoix, 75004 Paris. Téléphone : 01 42 77 12 46.


Source :

Rodes, Anne (août 2006). Facteur Céleste (En ligne), Facteur Céleste, Paris, Blog (Page consultée le 30 août 2006)

lundi 28 août 2006

Comment faire du podcasting ? Tutoriel de Mickael Mahabot sur le podcasting

podcasting.jpg

Mickael Mahabot, élève-ingénieur Supinfo (Océan Indien) est l’auteur d’un tutoriel pratique sur le podcast : “Comment faire du podcasting”, mis en ligne sur le portail de l’école en mai dernier ; un dossier compact, informatif et explicatif sur le sujet (voir site) :

“Cet article permet d’en connaître un peu plus sur ce nouveau phénomène qu’est le Podcasting, et montre comment réaliser simplement son propre Podcast, puis comment le diffuser.”

Au sommaire :

Introduction

1. Qu’est-ce que le podcasting ?

2. Comment créer son podcast ? (podcast audio, podcast vidéo et podcast enrichi)

3. Mettre en ligne son podcast (qu’est-ce que le flux RSS ? récupérer son podcast)

Conclusion


Source :

Mahabot, Mickaël (23 mai 2006). “Comment faire du podcasting” [En ligne], Supinfo Projects, Supinfo Ecole Supérieure d’Informatique, Paris, 5 p. (Page consultée le 28 août 2006)

dimanche 20 août 2006

Annuaire magasins bio, commerce équitable, alimentation biologique

annuaireecolopop1.gif 

Le blog Ecolopop (revue de Presse environnementale) créé par Pôle Ouest en Bretagne, vient de mettre en ligne un annuaire de boutiques bio et de commerce équitable en France. Particulièrement utile, cet annuaire vise à ce que chacun devienne un acteur de la consommation responsable, un consom’acteur :

“Si les choses ne bougent pas assez vite à votre goût, vous avez du vous poser mille fois la question : que faire ? Une chose est certaine : de nombreuses étapes de nos vies passent par l’échange commercial, rite incontournable de nombreuses civilisations pacifiques. À nous de choisir la meilleure façon de marquer ces moments. Les entreprises écoutent les consommateurs : le meilleur moyen de les faire évoluer dans le sens d’une meilleure prise en compte des problématiques socio-environnementales est de leur parler là où elles écoutent : au porte-monnaie.”


L’annuaire présente des boutiques bio et de commerce équitable dans toute la France (boutiques spécialisées, vente par correspondance, associations de paysans ou autres producteurs) classées par département avec leurs coordonnées complètes (adresse, contact, horaire d’ouverture, site internet) : Annuaire magasins bio, commerce équitable, alimentation biologique.


Source :

Collectif (14 août 2006). “Soyez Consom’acteurs, pour vivre un autre monde” [En ligne], Pôle Ouest, Quimper, Blog, 1 p. (Page consultée le 20 août 2006)

mercredi 9 août 2006

Utilisation d’internet par les personnes à la rue, sans domicile fixe

espacemultimedia.jpg

Dans un remarquable article pour le quotidien Le Monde (mercredi 9 août 2006) : “Arthur, Le campeur du pont Marie”, le journaliste Yves Eudes conte le parcours et la vie de Arthur (”électricien à Varsovie, venu tenter sa chance en France ; il y a vécu quelques belles années avant de se retrouver à la rue”… à Paris).

Dans l’histoire d’Arthur en France, l’accès à l’Internet a joué un double rôle ; celui d’une arnaque tout d’abord :

“Fin 2003, Arthur, qui surfe souvent sur Internet, reçoit par e-mail une proposition commerciale : un promoteur cherche des sous-traitants pour construire tout un lotissement de pavillons. Pour entrer dans l’affaire, il suffit d’investir 1 000 euros. Aussitôt, il envoie un chèque et souscrit un prêt bancaire de 35 000 euros pour acheter du matériel. Puis il attend, mais rien ne vient. Quand il va se renseigner à l’adresse indiquée sur Internet, il découvre que le promoteur n’existe pas : “Une arnaque toute simple, comment ai-je pu être aussi naïf, aussi con ? J’avais confiance en la France.”"


Vivant dans la rue, sous le pont Marie, à Paris, en plein hiver, l’accès public à l’Internet, lui a sauvé la vie, en quelque sorte :

“Après avoir passé un hiver épouvantable, recroquevillés à quatre sur un seul matelas, ils réussissent à obtenir des tentes : “Quand on a entendu dire que Médecins du monde distribuait des tentes, je suis allé à la bibliothèque de Beaubourg pour leur envoyer un e-mail, et ensuite on est allé les voir. Ils nous ont fait attendre deux mois, mais une nuit, ils ont débarqué avec les tentes. Notre vie a changé d’un seul coup : maintenant on a un chez-nous, comme un petit village. On est protégé, on a un peu d’intimité, on se repose mieux. C’est aussi un endroit pour laisser nos affaires, c’est essentiel.” Depuis, ils vivent dans la hantise d’être expulsés : “On organise des tours de garde. L’un de nous doit toujours rester près des tentes pour les surveiller, pour empêcher les services municipaux ou la police de profiter de notre absence pour tout jeter à la Seine.”


L’Internet n’est pas salvateur mais le besoin d’informations utiles est souligné par les pratiques de certains usagers à la rue fréquentant des espaces multimédias gratuits à Paris. Encore faut-il être capable de localiser les infos nécessaires à leurs besoins et à leurs envies et à accompagner ces personnes dans un parcours d’apprentissage des technologies. Aussi, il ne faut pas choisir les champs d’utilisation de l’ordinateur et de l’Internet à la place de ces publics.


En parallèle, aux États-Unis, le célèbre blogueur sans domicile fixe (”homeless”) Kevin Barbieux qui s’est lui-même surnommé “The Homeless Guy” (consulter son blog) vient de créer une page de vente sur eBay sur un mode décalé : il souhaite mettre en vente des objets ayant trait à son statut de SDF et débute par la mise aux enchères de sa carte lui ayant permis de se nourrir à Las Vegas.


En juillet dernier, Kevin Barbieux a créé un second blog Cheap Advice où il répond à des questions moyennant de toutes petites sommes versées sur un compte PayPal concernant la vie dans la rue ou les services sociaux. Kevin Barbieux, “l’expert”, cherche à partager son savoir et ses connaissances des services d’aides avec les internautes ; une idée judicieuse.

Source :

Eudes, Yves (9 août 2006). “Arthur, Le campeur du pont Marie” [En ligne], Le Monde, Paris, p.10 (Page consultée le 9 août 2006)

- page 7 de 9 -