Avec comme titre choc "Abandonner Twitter", un des articles phare du Cahier de Tendances de Courrier International qui vient de paraître, évoque un fait indéniable recoupé par plusieurs études : Twitter a du mal à séduire les populations adolescentes ; un fait américain souligné par plusieurs études dont le dernier rapport Pew Internet ("Twitter and Status Updating, Fall 2009") qui nous informe que l'âge moyen de l'utilisateur de Twitter est de 31 ans.

Dans sa publication, Courrier International donne la parole à Geoff Cook, fondateur du réseau social MyYearBook, qui livre une analyse fondée du désintéressement des jeunes publics pour Twitter :

"Les adolescents actualisent déjà religieusement leurs statuts (en écrivant une phrase pour décrire leur humeur du moment) sur d'autres sites tels que Facebook, MySpace et myYearbook. Ils utilisent MySpace pour suivre l'actualité des musiciens et des célébrités - le point fort de ce site. Pour rester proches de leurs amis, ce qui est une de leurs préoccupations principales, ils privilégient là encore Facebook et MySpace.

La plupart des adolescents n'utilisent pas Twitter parce que cela ne leur offre pas de nouvelles possibilités par rapport à ce qu'ils peuvent déjà faire ailleurs, ce qui est aussi une raison pour laquelle la plupart des adultes n'utilisent pas le site. Cet état des choses peut se résumer en une simple question : où est la valeur ajoutée de Twitter ?"