L'éditorial de Pierre Hemptinne pour le nouveau numéro du périodique "La Sélec"(n°4, 15 avril 2009) de La Médiathèque (association sans but lucratif assurant depuis 1956, le prêt de médias audiovisuels en Wallonie et à Bruxelles) réfléchit sur le goût de la lecture en 2009 :

"Ça fait des décennies que le management, le marketing et les petits guides de la réussite le serinent sur tous les tons : soyez courts, parlez bref, écrivez direct, après trois minutes, on zappe, plus de dix lignes, on décroche, pensez eficace… Et le texte se barre à proportion que le storytelling instrumentalise la langue. Après on se lamente, forcément, "les jeunes ne lisent plus" !

L’écrivain Danièle Sallenave, après plusieurs interventions dans les écoles, pour redonner le goût de la lecture, surenchérit : les adultes, les enseignants ne lisent plus, alors, forcément, les jeunes ! Et de poser la question avec Al Gore : comment une société qui déserte l’écrit peut-elle s’en sortir !? Mais derrière le "nous, on n’aime pas lire", avec lequel les jeunes, finalement,  renvoient le jugement porté sur eux, Danièle Sallenave appréhende surtout un manque, voire un besoin de texte, mais selon un désir qui ne trouve plus son objet, à qui on ne parle plus…"