Alain Rey, linguiste et lexicographe, explique la racine des mots et observe l'évolution de la langue française. Il décrit aussi le pouvoir des mots, l'usage des langues comme ferment d'une culture :

"Les mots nous emportent tout autant que nous les emportons, ils nous utilisent tout autant que nous les utilisons. Parce que nous n'y pensons pas beaucoup. Surtout quand on est unilingue. C'est un très grand progrès intellectuel que d'être bilingue ou trilingue, parce que, là, on sait que la langue est un écran entre soi et les choses. Alors que si on ne connaît qu'une langue, on a le sentiment, qui est légitime, mais qui est erroné, qu'on est en prise directe avec les choses, les sentiments et les idées. C'est le langage qui vous fait distinguer le vert du bleu par exemple. Si vous parliez une langue celte, vous ne feriez pas de distinction nette entre le vert et le bleu. Toutes les langues ont des aptitudes analogues et certaines les réalisent plus ou moins selon les circonstances historiques."

 

Alain Rey est l'auteur d'A mots découverts (Ed. Robert Laffont, paru le 18 septembre 2006), une sélection de ses chroniques écrites entre 2000 et 2005 pour France-Inter, 400 mots passés au crible.


Source :

Rey, Alain (6 octobre 2006). Intervention publique, Fnac Saint-Lazare, Paris.