En parallèle de la Nuit Blanche parisienne, la 2e édition du Festival Pocket Films investit le Centre Pompidou pour 3 jours jusqu'au 8 octobre 2006 en mettant en compétition des créations de films réalisés avec des téléphones mobiles ; productions qui s'orientent davantage cette année vers la 3G, technologie plus souple lorsqu'il s'agit d'enregistrer, diffuser et envoyer des vidéos.


Pour cette édition, le Festival Pocket Films innove avec un espace d'exposition et d'expérimentation, "les installations" (à la mezzanine du Centre Pompidou) accordant une large place à des artistes contemporains qui utilisent la téléphonie mobile dans le processus de création, comme média d'interaction ou intermédiaire avec le spectateur-acteur, ou encore comme support de l'oeuvre.


Parmi les oeuvres exposées, "Time code erroné" de Bernard Lallemand (un film 3D qui permet au visiteur de pénétrer dans un espace mental, l'ensemble étant constitué de différentes strates de la mémoire captée avec un téléphone mobile via de la vidéo), "Le visage" de Yaël Perlman, Chen-Huei Sun et Didier Besnoit (une sculpture en mouvement composée de téléphones portables forme un visage hybride), "Je m'échappe tous les jours" d'Ivar Wu (dans un espace délimité, les spectateurs reçoivent sur leur téléphone via Bluetooth, des fragments d'une fiction composée de textes, photos, séquences vidéos filmées ; une histoire à emporter dans son téléphone mobile), "Edison Mobile Remake" de Catherine Ramus (en scannant des codes-barres affichés en 2D sur un mur, le visiteur reçoit sur son téléphone mobile 5 films de l'inventeur américain Thomas A. Edison et leur remake tourné avec téléphone portable par Catherine Ramus), "Fais-moi signe" de Julien Lassort (lauréat du grand prix du Web Flash Festival 2006 pour Breaking Phone ; avec cette nouveau projet, deux visiteurs peuvent communiquer en visiophone, mais sans le son ; des vidéos aident les spectateurs à communiquer en langue des signes).


Source :

Collectif (octobre 2006). Festival Pocket Films (En ligne), Forum des images, Paris, Site (Page consultée le 7 octobre 2006).