internautes.jpg

Ipsos Média (voir site) a communiqué ce lundi les tendances de sa 17e enquête “Profiling” version 2006, baromètre semestriel concernant les habitudes média des Français de 15 ans et plus (échantillon représentatif de la population française interrogé par téléphone, complété par un questionnaire en ligne auprès de sites partenaires).


VNuNet reprend substantiellement l’information phare diffusée par Ipsos Média avec l’article ”Plus de la moitié de la population française est connectée à Internet” :

“La France compte aujourd’hui 26,9 millions d’internautes : plus d’un Français sur deux âgé de quinze ans ou plus est désormais connecté à Internet.”


Dans le même papier, la journaliste Sophie Fiévée relativise cet enthousiasme :

“En un an, le taux de pénétration d’Internet a augmenté de 10 points, passant de 44,1% en juin 2005 à 54,6% en juin 2006. Une statistique à relativiser néanmoins, car Médiamétrie indique de son côté un taux de pénétration de 38,8% en France pour la fin du premier semestre 2006.”


Le Figaro, dans son édition du 29 août, donne un relief en panorama sur l’enquête via l’article “Plus d’un français sur deux surfe sur l’Internet“. Si l’on apprend que la population féminine est plus encline à “surfer”, on retiendra la confirmation de certains facteurs discriminants d’accès à l’internet (lieu de vie, catégorie socioprofessionnelle et âge) :

“Les barrières du pouvoir d’achat et de l’âge demeurent. Les internautes se recrutent toujours plus nombreux parmi les catégories socioprofessionnelles aisées : les « CSP + » qui ne représentent que 11 % de la population, comptent 38 % des internautes.”


Easy Bourse affine ces chiffres :

“En ce qui concerne les catégories socio-professionnelles (CSP), les CSP supérieures sont majoritaires avec 38 % d’internautes contre 29 % appartenant aux CSP-.”


La progression de connexion chez les séniors est notée par 01 Net :

“À noter une légère progression chez les seniors (plus de 50 ans) qui représentent désormais 22 % des internautes (contre 19 % auparavant).”


Ipsos-Média classe les usagers de l’internet en 7 profils avec un vocable en anglais : “Master Développeurs” (5 %), “Mass Downloaders” (9 %), “Traders” (6 %), “Companions” (9 %), “Chineurs” (16 %), “Passengers” (27 %), “Expectateurs” (29 %). Bien évidemment, les utilisations d’Internet se croisent entre ces profils qui ne sont pas distincts qu’il y paraît. La fracture numérique d’usages est visible dans ces profils : “Expectateurs” et “Passengers” sont largement majoritaires dans la population des internautes et peu aguerris dans leur autonomie et leur but d’utilisation de l’Internet.


Dans leur ensemble, les médias français demeurent bien silencieux sur le volet de ces internautes débutants et ne s’interrogent guère sur la population des non-internautes qui reste un socle prégnant, dans notre pays.


Source :

Anonyme (29 août 2006). ”Web : 27 millions de français connectés” [En ligne], Easy Bourse, Chiffre du jour, Paris, 1 p. (Page consultée le 29 août 2006)

Fiévée, Sophie (29 août 2006). “Plus de la moitié de la population française est connectée à Internet” [En ligne], VNUnet, Paris, 1 p. (Page consultée le 29 août 2006)

Rédaction (29 août 2006). “La France compte 26,9 millions d’internautes” [En ligne], 01Net, Paris, 1 p. (Page consultée le 29 août 2006)

Renaud, Marie-Cécile (29 août 2006). “Plus d’un français sur deux surfe sur Internet” [En ligne], Le Figaro, Paris, 1 p. (Page consultée le 29 août 2006)