classement-hi-tech.jpg

Isabelle Lemaitre fait état sur son blog d’un nouveau type de classement établi par l’ONG Greenpeace : Les mauvais élèves du marché électronique (voir site) qui “classe les entreprises en fonction de l’emploi de substances chimiques dangereuses et de leurs pratiques de recyclage des déchets électroniques”. Greenpeace classe les 14 plus importants constructeurs d’ordinateurs et de téléphones mobiles, “dont aucun, pour l’instant, ne peut se targuer d’être une entreprise “verte”.”


A cette occasion, Greenpeace publie Le Guide pour une hi-tech responsable (3 pages, à télécharger ici en .pdf), qui établit un classement “des entreprises leaders de production de téléphones mobiles et d’ordinateurs en fonction de leur politique mondiale en matière d’élimination des substances chimiques dangereuses et en matière de responsabilité exercée pour gérer les produits obsolètes des consommateurs. Les entreprises sont classées uniquement sur la base des informations disponibles publiquement”.


Sont notés et commentés (en partant du meilleur score) : Nokia, Dell, HP, Sony Ericsson, Samsung, Sony, LGE, Panasonic, Toshiba, Fujitsu-Siemens, Apple, Acer, Motorola et Lenovo.


Source :

Anonyme (25 août 2006). “Les mauvais élèves du marché électronique” [En ligne], Greenpeace France, Paris, 1 p. (Page consultée le 28 août 2006)